Skip to main content

Essais bébé : Cycle 1

Essais bébé : Cycle 1

Zen, zen, zen !
Christelle, dis-moi que toi aussi ! steuplé, steuplé, steuplé !
Et c’est reparti pour un tour de manège.
J’espèrai que le hasard, la providence, ma lettre au père-noël touche dame nature.
Bon, on remet le couvert, bah bon week-end. Hum-hum !

Présentation

Au début, J’étais une fille normale et en couple. Tout allait bien.
Sorties, boulot, copains, restos, lessive, vacances… La belle vie !
Et puis un jour… Se fît entendre comme dit mon homme :

« L’appel de la forêt » !

Selon lui, c’est l’appel que reçoit toute femme à un moment de sa vie où se déclare le déclic d’envie d’enfant ; le fameux « ça y est, je suis prête, c’est maintenant ».
Ou, selon son point de vue masculin :
la fatalité qui s’abat sur le couple alors que jusqu’à présent ils étaient 2, ils étaient heureux, juste 2 !

Le récit est en différé, et si ça détend une damoiselle ou un damoiseau qui attend que sa petite graine pousse, je suis trop contente.

Pourquoi ce blog ?

Ce blog ne sert à rien.

Ca a commencé par quelques illustrations éparpillées.
Et puis un proche m’a montré un blog BD « girly » alors que la blogosphère ne m’intéressait pas du tout.
Un peu réticente mais intriguée qu’un mâle puisse avoir ce genre de lecture,
j’ai lu un billet, et dévoré le reste.
Je vous épargne le passage de la captivation, les palpitations, l’explosion, l’euphorie…

Donc, j’ai sorti mes brouillons, cracras, tout pourris, et go,
« blog/create… » Hop « jeveux1bebe »… un joli nom cul-cul gnangnan.
Il y a des jours comme ça, je me surpasse.
Puis, je me suis mise à noter des trucs sur les ovaires, les émotions,
à gribouller le revers de mes factures…
A me coucher bien tard, pour préparer un billet, lu en 2 min par 3 personnes
(N’est ce pas Christelle, videotronLee et Axelle 😉
La faute à la talentueuse illustratrice initiatrice du vice et de l’addiction,
yeah, yeah, yeah, you know ?

Pourquoi ce thème ?

J’avais envi de raconter un parcours de maternité en ne commençant pas par :
« _Oh, Jhon !
_Yes Shirley ?
_Oh, John, I’m pregnant !
_Oh, Shirley, it’s the most beautiful day of my life ! »

J’avais envi de raconter quand ça foire au début.
Que le gars, ce n’est pas son truc d’être papa et qu’il ne s’y fera peut-être pas.
Qu’avant la conception, il y a la pré-conception et que ce n’est pas glamour.
J’avais envi de raconter la grossesse du métro-boulot-dodo, des angoisses, de l’attente, du plongeon dans l’inconnu, des DPO, IAC, TO, GEU, OPK, IMG…
Sans manquer « le plus beau jour de ta vie de femme, où dès que tu a son enfant sur ton ventre, tu oublies tout »

En bref, éviter l’image d’épinal avec le couple nageant dans le bonheur, dont l’expression extatique semble indiquer qu’il atteint l’orgasme à la pensée de l’enfant.
Car, ils respirent la joie, ils sont plus amoureux, rayonnants, ils ont les yeux brillants, les dents blanches et le poils soyeux…
Vous voyez de qui je parle, n’est ce pas ?
Shirley et john, évidement, je sens que tu commences à lâcher prise, lecteur !

Bonne lecture.