Skip to main content

135 : Ainsi Marge dit à Lisa …

La place que propose notre société à chacun est bien inconfortable et inadaptée.
Pourtant, nous n’arrivons toujours pas à défaire ces modèles clichés du :
« Autorité/pouvoir » pour Monsieur
et « Maternité/popote » pour Madame.

Les trois quarts des sociétés s’articulant autour de la famille et du moyen de casser la croûte, ne pourrait-on pas s’offrir quelque chose de mieux à se mettre sous la dent qu’une cravate pour Madame et un joli tablier pour Monsieur.
Autres clichés pas plus séduisant.

Bref entre Marge et Simone, je suis plutôt Simone.

J’en connais une autre de Simone active à qui j’ai beaucoup pensé en montant ce post.
D’ailleurs, c’est en lisant cette belle citation en introduction de son blog, que j’ai pensé à un paralèlle avec cette horreur entendu dans le métro.

Et puisque tout est question de respect et d’organisation, sachez que dans le monde de Marlène Cchiappa Maman travaille et papa aussi

En partant d’idées simples que je vous invite à lire ou relire, notamment cette partie :
http://yahoo.mamantravaille.fr/maman_travaille/les-propositions-de-maman.html

On peut faire en sorte :
_Que le mâle ne soit pas pris de convulsion à la vue d’une couche.
_Qu’être mère ou père au foyer ne soit pas un statut dégradant.
_Que la virilité n’ait aucun rapport avec le fer à repasser ou la tondeuse à gazon.
_Que les magazines cessent de plomber les malheureux courageux avec l’instinct maternel ou alors qu’ils leurs collent un instinct paternel.
_Que chacun puisse s’épanouir en légiférant notre carcan social.

Afin de ne plus avoir à lutter pour correspondre un système ou contre un système, autant l’améliorer. Je ne dis pas changer car on est pas au pays des bisounours non plus.

Tiens, un A propos !

Bonjour à tous,

Il m’a fallu un an et demi de blog pour savoir avec quoi remplir un « à propos ».
Je crois que celui-ci me convient.
A défaut de poster des dessins en ce mois de juillet, je t’ai préparé une belle tartine à lire.


Pourquoi ce blog ?

Il n’y a pas de justifications à vocations thérapeutique, exutoire, pédagogique, dénonciatrice, exhibitioniste, médicale ou de satisfaire un égo.
Ce blog ne sert à rien.

Ca a commencé par quelques illustrations éparpillées.
Et puis un proche m’a montré un blog BD « girly » alors que la blogosphère ne m’intéressait pas du tout.
Un peu réticente mais intriguée qu’un mâle puisse avoir ce genre de lecture,
j’ai lu un billet, et dévoré le reste.
Je vous épargne le passage de la captivation, les palpitations, l’explosion, l’euphorie…

Donc, j’ai sorti mes brouillons, cracras, tout pourris, et go,
« blog/create… » Hop « jeveux1bebe »… un joli nom cul-cul gnangnan.
Il y a des jours comme ça, je me surpasse.
Puis, je me suis mise à noter des trucs sur les ovaires, les émotions,
à gribouller le revers de mes factures…
A me coucher bien tard, pour préparer un billet, lu en 2 min par 3 personnes
(N’est ce pas Christelle, videotronLee et Axelle 😉
La faute à la talentueuse illustratrice initiatrice du vice et de l’addiction,
yeah, yeah, yeah, you know ?

Pourquoi ce thème ?

J’avais envi de raconter un parcours de maternité en ne commençant pas par :
« _Oh, Jhon !
_Yes Shirley ?
_Oh, John, I’m pregnant !
_Oh, Shirley, it’s the most beautiful day of my life ! »

J’avais envi de raconter quand ça foire au début.
Que le gars, ce n’est pas son truc d’être papa et qu’il ne s’y fera peut-être pas.
Qu’avant la conception, il y a la pré-conception et que ce n’est pas glamour.
J’avais envi de raconter la grossesse du métro-boulot-dodo, des angoisses, de l’attente, du plongeon dans l’inconnu, des DPO, IAC, TO, GEU, OPK, IMG…
Sans manquer « le plus beau jour de ta vie de femme, où dès que tu a son enfant sur ton ventre, tu oublies tout »

En bref, éviter l’image d’épinal avec le couple nageant dans le bonheur, dont l’expression extatique semble indiquer qu’il atteint l’orgasme à la pensée de l’enfant.
Car, ils respirent la joie, ils sont plus amoureux, rayonnants, ils ont les yeux brillants, les dents blanches et le poils soyeux…
Vous voyez de qui je parle, n’est ce pas ?
Shirley et john, évidement, je sens que tu commences à lâcher prise, lecteur !

Voilà pour ma partie, la suite sont les petites phrases de lecteurs que j’ai lues à plusieurs reprises.

_Ah bon, ton blog est en différé ? Ah mince, je suis déçue.
_Ah, non, pourquoi tu as dit que ton blog était en différé, je ne veux pas savoir moi !
_Mais qu’est ce qu’on s’en fou, nous on aime tes dessins, c’est tout !

Et oui, j’ai merdé !

Je me suis attachée à mettre en avant ce que je faisais plus que ce que je suis, sans idée de l’implication auteur/lecteur.
Planquée derrière le crayon et l’humour, je ne pensais pas intervenir dans le blog autrement qu’en dessinant. Je comprends que ça ait pu perturber et m’en excuse.

Depuis quelques mois, tu es au courant et curieux de ce qu’il se passe de l’autre côté du blog. Seulement mon lecteur, tu commences à devenir nombreux et moi, j’aime bien rester planquer derrière mon crayon. Alors, je fais comme je peux.

Quand j’ouvre ton blog, une page publicitaire apparaît, gagnes-tu de l’argent ?

Non, la publicité dépend de l’hébergeur du blog et non pas de ma volonté.
D’ailleurs, c’est toi, lecteur qui m’a appris qu’il y en avait une car j’utilise adblock (gratuit) de firefox, et je ne vois aucune pub quand je navigue sur le web.
* Pour les intéressés, voilà le lien
Il n’y a pas d’articles sponsorisés, pas de pub lucrative interne en dehors de celle de mon hébergeur et que je ne maîtrise pas.
Je ne gagne pas d’argent avec le blog et je ne vends rien.
Ce qui amène la question suivante que tu me poses :

A quand la BD ?

Je n’ai jamais eu de proprosition d’édition.
Tu devras donc te contenter du blog.
Et si elle arrivait… Et bien je travaillerai d’arrache-pied.

Les droits ?

L’ensemble de ce site est soumis à l’article L122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle concernant droit d’auteur. Toute reproduction de son contenu est interdite sans autorisation préalable.
Tu imagines bien que je me casse pas les noisettes jusqu’à 1h du mat’ à faire un billet afin que n’importe qui s’approprie le fruit de mon labeur, en jouisse lucrativement ou pas (quelqu’en soit la qualité de celui-ci d’ailleurs).
Par contre, à chaque fois que j’ai reçu un message courtois, c’est avec plaisir que j’ai prêté mes billets.

Je te remercie pour ton indulgence, ta patience et pour tous les messages chaleureux que tu m’envoies.
Je réponds à tout le monde dans un délais plus ou moins bref, donc si tu as d’autres questions sur le blog, tu sais où m’écrire.

A+