Skip to main content

Les maternelles

Cher lecteur, cher lectrice,

Si tu as été attentif hier, tu as eu la surprise (moi aussi d’ailleurs) que ce blog apparaîsse dans l’émission que je chéris “Les Maternelles”
L’exaltation de mon bonheur fût modérée car pendant que tu m’envoyais des messages d’amour tout plein m’apprenant cette merveilleuse nouvelle, je cotisais pour ma retraite : j’étais vulgairement au boulot, sans télé, forcément…
Alors, si tu as un lien s’il te plaît mon chaton, envoie-le moi,
que je ne sois pas la seule truffe à ne pas l’avoir vu.
Parce que là, je cherche encore l’Emission de Nadia Daam.

A propos de Nadia Daam d’ailleurs,
Si tu es sensible au cynisme, au sarcasme et à l’humour noir,
sache que la présentatrice excelle dans le maniement de ces outils à l’écrit.
Et en partant du principe que Maman bac + 12 n’existe pas,
que la mère parfaite est une vision collective hallucinatoire de la Vierge Marie,
tu peux aller lire Mauvaises-Mères, elle la chasse de son piédestal dans son blog.

Après la mère parfaite, il y a une autre mère, celle qui essaie de concilier sa nouvelle vie et son boulot :
Si tu es, lectrice, une maman dont l’oisillon vient d’éclore, qu’en plus d’être un chantier naval physique, ton organisation quotienne rime avec Kho-lanta, malgré tout, tu t’accroches à tes projets professionnels et tu souhaites les voir éclorent eux aussi.
Voici l’adresse de ma bonne fée : Marlène Schiappa et son réseau de mères actives.

A+

Edit : voilà le lien Merci les filles 😉

137 grossesse : L’annonce.

annoncer

Me revoilà !
On reprend les mêmes et on recommence. Il manque plus que 6 mois finalement, et ce sera la fin du blog. 😉
C’est reparti pour les posts et comme promis les commentaires sont ré ouverts.
Ceux-ci sont modérés, si vous ne les voyez pas apparaître instantanément, c’est juste que je n’ai pas fait mon petit tour sur la messagerie.

Contente de vous revoir, je vous remercie encore pour vos messages de cet été.
Je m’aperçois qu’il m’arrive de te tutoyer lecteur et de te vouvoyer.

A bientôt mon chaton.

X