Skip to main content

Mes écharpes de portage sans nouage sont sur Kisskissbankbank

Bonjour tous,

J’ai le bonheur de vous annoncer que mes écharpes sont disponibles en pré-commande jusqu’au 29 avril sur Kiss Kiss bank bank.

J’ai réalisée une vidéo pour vous montrer :

juliette merris écharpe de portage from Juliette Merris on Vimeo.

 

Les écharpes sont au prix de 72 € sauf pour les 40 premiers où elles seront à 60 € frais de port compris. Ce projet est très important pour moi, vous pouvez le partager si vous le trouvez beau.

Pour récapituler :

  • Elles sont en coton bio
  • faciles à enfiler et sans nouages
  • Je les illustre moi-même
  • Elles permettent de porter un bébé de la naissance à 10 kilos
  • dans 3 positions différentes

Et j’ai besoin de vous pour lancer la fabrication et l’homologation

 

Voici les autres billets de blog sur ce projet :

#1 Mon nouveau projet 

#2 Les écharpes de portage : la suite 

 

écharpe de portage juliette merris

Mes écharpes de portage (La suite)

Il y a 2 semaines, je vous ai parlé de « mon nouveau projet » dans un billet.

Pendant ces 2 semaines, avec ma plus que partenaire Stéphanie July nous avons réalisé :

  • des photos,
  • enregistrer des vidéos de démo,
  • j’ai enregistré ma voix,
  • réalisé de montage,
  • et créé une page sur kisskissbankbank pour vous proposer de participer à mon projet.

J’ai aussi supprimé le blog, sa base de donnée pour le recréer entièrement propre et retirer la page de pub inopinée qui gênait depuis plusieurs mois et à la quelle je n’avais pas de temps à accorder, trop occupée sur ce projet. Cela m’a pris 2 semaines de « peur-de-tout-casser-en-perdant-les-données » et 1 journée de réinstallation avec ma connexion « campagne isolée » (c’est à dire : 2 h 30 de téléchargement du ftp, 30 minutes pour supprimer celui en ligne, uploader wordpress, 5 minutes pour l’installer, 3 h pour uploader la bibliothèque d’images) Bref…

Voilà comment se passe le financement participatif :

J’ai besoin de votre aide pour financer la fabrication des écharpes de portage pour bébé et pour financer les tests en laboratoires de son homologation. Certes il est possible d’effectuer à l’étranger pour moins cher mais j’ai plus confiance en un laboratoire français.

Quand auront lieu les pré commandes ?

La campagne démarrera jeudi 30 mars 2017 à 12 h (midi tapante heure française) sur kis kiss bank bank et s’achèvera 30 jours plus tard le 29 avril 2017.

Je vous montre le principe mais je garde le suspens

Quel est le principe  ?

  • Je propose plusieurs modèles en pré-commande et vous pouvez choisir celui qui vous plait.
  • Si le montant de la cagnotte de 3000 € est atteint dans le délais de 30 jours, la plateforme me verse le montant et je lance la fabrication !
  • Si le montant de la cagnotte n’est pas atteint la plateforme vous rembourse.

C’est aussi simple.

  • Si vous ne voulez rien acheter, c’est n’est pas grave. Je serai très heureuse si vous partagez mon projet à vos amis, sur les réseaux facebook, twitter, instagram,youtube etc… Cela compte énormément aussi.
  • Bien-sûr mon objectif est de dépasser la cagnotte qui est le minimum du minimum.

 

Si vous avez des questions, je suis disponible sur : juliettemerris@gmail.com

Et… Je vous retrouve à midi

 

 

Laurel : comme convenu

Bonjour à tous,

Il y a quelques jours la dessinatrice Laurel a lancé la campagne de précommande de sa nouvelle BD sur Ulule. La suite et de « Comme convenu » tome 2.

 

 

J’en parle ici parce que ses campagnes sur Ulule sont extraordinaires.
C’est simple, elle a demandé une cagnotte de 9373 € et à obtenu 247 440 € ! Ce qui lui a permis de proposer des packs « tome 1 et 2 », des marques pages, et autres goodies en plus… Il faut dire que l’histoire de sa BD est passionnante. Elle a commencé à poster des planches sur son blog et l’attrait pour son sujet a fait le reste. Elle s’est alors lancée dans l’auto-édition grâce à aux pré-commandes et au crowdfunding.

Qu’elle est l’histoire de cette passionnante BD ?

Laurel et Adrien déménage en Californie pour monter un studio de jeux vidéo dans la sillicon Valley et réaliser leur rêve. Elle travaille sur le graphisme, lui le code. Tout deux s’associent à Geoffrey pour gérer l’aspect financier et à Luc pour le marketing. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Laurel a écrit a une quinzaine d’albums a son actif et fait partie des premiers à avoir ouvert un blog BD, c’était en 2003. Elle y publie très régulièrement, son blog est pour ma part un régal. Le 2ème tome clôture son aventure de start-up dans laquelle elle se fait virer de la propre boîte qu’elle a fondé par e-mail. C’est d’ailleurs le contenu de ce e-mail qui donnera le titre de sa bande-dessiné. Voici 2 extraits, et je vous invite à en retrouver beaucoup plus sur son site et sur la page dédiée à ses 2 albums sur laquelle est disponible en lecture libre le 1er album. Si cela vous plait, vous pouvez soutenir son travail et commander votre album ici.

 

Extrait 1 :

Extrait 2 :

A bientôt

Juliette

Le nouveau projet !

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon nouveau projet qui s’accélère.

 

J’ai réalisé un sondage auquel 1040 personnes ont répondu en environ en 48 h.
De quoi passer mon avancement d’un cercle d’initiés à public.

J’aime beaucoup monter des projets, fabriquer des choses et les mener à terme quelque soit les rebondissements.

Vous le savez, j’ai auto-édité-financé ma première BD, j’en avais parlé ici et . Puis, j’ai écrit la deuxième et les 2 ont été publiées chez Hugo Desinge pour ma plus grande joie. Elles ont changé de titre. Au départ, c’était « Il me manque quelqu’un ». Cela sonnait trop « poétique » et la maison d’édition souhaitait que l’on identifie la couverture de la BD en « humour » plutôt qu’en « bien-être et développement personnel ». Elles ont donc été renommées avec le titre que vous connaissez aujourd’hui.

A la suite de cette expérience, j’ai encore eu envie de fabriquer des choses pour les gens, pour vous.

Alors, j’ai créé Josette la chouette, une boutique en ligne de t-shirts illustrés et en coton bio pour les enfants. Maintenant que le site est bien lancé, je prépare… mon nouveau projet !

Le point de départ fût un cadeau de naissance. 2 possibilités. Soit, j’achetai un cadeau chez Moulin Roty, soit je faisais le cadeau moi-même alliant illustration et textile. J’ai choisi la deuxième option en imaginant une écharpe de portage parce que c’est grand et il y a de place pour dessiner. J’ai donc trouvé le tissu adéquat, j’ai créé des motifs et je l’ai cousue.

J’ai ruminé des motifs. Quelques jours plus tard, la thématique des oiseaux est apparue comme évidente parce que c’est prendre sous son aile, l’envol, le nid, au creux des bras de sa mère, les battements d’ailes, les gazouillis… nous pourrions continuer des heures. Bref, c’était évident !

Très très fière parce que « c’est-moi-qui-l’ai-fait ! », je n’avais pas envie de m’arrêter. J’ai réalisé plusieurs sondages sur ce que vous pensiez des écharpes de portage et des portes-bébés, sur les motifs par exemple ci-dessous.

Vos réponses au travers de ces questionnaires m’ont beaucoup apporté. J’aime bien laisser un champ « texte libre » dans lequel vous amenez souvent des réflexions pertinentes, plutôt que rester sur des questions à choix multiples qui offrent de jolis camemberts simples à analyser. Je ne parle pas automatiquement sur la lecture de vos réponses mais j’aime beaucoup, elles me servent de point d’appui, je les conserve dans le temps.

Je ne vais pas parler tout de suite du modèle d’écharpe que je fais : stretch, sergé-croisé, sling… Suspens !

 

 

Comme on ne rigole pas avec les enfants, j’ai réalisé plusieurs prototypes que j’ai fait tester à des mamans et leurs bébés.

Il était impératif de présenter les modèles à des professionnels pour se confronter à leurs avis, conseils, expériences, jugements. Alors je suis allée rencontrer :

  • plusieurs monitrices de portage,
  • une puéricultrice-infirmière-monitrice,
  • le personnel de crèches…

J’ai été chaleureusement accueillie pour discuter confort, sécurité, physiologie, positions de portage, tissus adéquats… et tester, re tester encore.

Ce n’est pas terminé !

Après cela, il a fallu contacter des fabricants et des laboratoires de certifications pour faire homologuer l’écharpe (c’est à dire passer une batterie de tests comme tout objet destiné à la puériculture.)

Ce week-end, on a fait les photos des prototypes en Essonne chez une photographe maternité professionnelle Stéphanie July en vu de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule ou kiss kiss bank bank. Je n’ai encore fait mon choix définitif.

Je parlerai beaucoup de ce projet sur le blog sans oublier la série BD sur le végétarisme. Les prochaines étapes sont nombreuses, en attendant, il faut dérusher.

A + tout le monde !