Skip to main content

136 : Tous au restaurant

 

Cher lectrice, cher lecteur,

Je poste peu car je suis terrassée et engloutie par le boulot.
Imagine combien écrire cela est déprimant.
Je précise ceci car comme le blog est à la famine, je reçois des mails me souhaitant « bonnes vacances », tout ça, tout ça !
Et bien non, je suis au bureau, le hâle cadavérique tellement bien mis en valeur par l’éclairage du métro ! Une vrai bombasse ! En mode serpillière jusqu’à la rentrée.

Je t’oublie pas mon chaton. Promis en septembre, j’aligne du post.

bisou

135 : Ainsi Marge dit à Lisa …

La place que propose notre société à chacun est bien inconfortable et inadaptée.
Pourtant, nous n’arrivons toujours pas à défaire ces modèles clichés du :
« Autorité/pouvoir » pour Monsieur
et « Maternité/popote » pour Madame.

Les trois quarts des sociétés s’articulant autour de la famille et du moyen de casser la croûte, ne pourrait-on pas s’offrir quelque chose de mieux à se mettre sous la dent qu’une cravate pour Madame et un joli tablier pour Monsieur.
Autres clichés pas plus séduisant.

Bref entre Marge et Simone, je suis plutôt Simone.

J’en connais une autre de Simone active à qui j’ai beaucoup pensé en montant ce post.
D’ailleurs, c’est en lisant cette belle citation en introduction de son blog, que j’ai pensé à un paralèlle avec cette horreur entendu dans le métro.

Et puisque tout est question de respect et d’organisation, sachez que dans le monde de Marlène Cchiappa Maman travaille et papa aussi

En partant d’idées simples que je vous invite à lire ou relire, notamment cette partie :
http://yahoo.mamantravaille.fr/maman_travaille/les-propositions-de-maman.html

On peut faire en sorte :
_Que le mâle ne soit pas pris de convulsion à la vue d’une couche.
_Qu’être mère ou père au foyer ne soit pas un statut dégradant.
_Que la virilité n’ait aucun rapport avec le fer à repasser ou la tondeuse à gazon.
_Que les magazines cessent de plomber les malheureux courageux avec l’instinct maternel ou alors qu’ils leurs collent un instinct paternel.
_Que chacun puisse s’épanouir en légiférant notre carcan social.

Afin de ne plus avoir à lutter pour correspondre un système ou contre un système, autant l’améliorer. Je ne dis pas changer car on est pas au pays des bisounours non plus.

132 grossesse : Enfin, l’échographie

J’avoue que je suis pas très fière ce post, graphiquement parlant c’est bof pas top alors que ça devrait être un post qui tue tout.

Mais bon, là il est un peu tard, ou tôt, et je travaille demain, toussa.
Je sécherai bien le boulot pour faire que du blog toute la journée jusqu’à le terminer et me faire une version papier que j’appellerai « l’oeuvre de mes ovaires » et j’offrirai à mon homme pour la fête des pères, mais non, je dois gagner mon pain IRL aussi.
Bref, je m’égare…

X