Skip to main content

185 bébé – Comment va le chat ?

bebe,comment va le chatBonjour à tous,

Voilà le post du lundi ! Le titre aurait pu être L’attachement paternel, certainement plus adéquat, plus philosophique, mais j’ai choisi, Comment va le chat ?
Par raport à chaque post, c’est assez drôle d’apercevoir dans vos commentaires parfois des idées qui me sont aussi venues à l’esprit, qui n’ont pas toutes trouvé un rendu illustré, mais de plus en plus, vous commencez à me connaître et à anticiper là où je veux en venir même si je ne mets pas toutes les informations dans l’image.

A venir un post sur la rééducation du périnée. Et pour info, vous pouvez aller « j’aimer » la page facebook de Jeveux1bebe, ouverte il y a 2 jours.

A bientôt.

10 thoughts to “185 bébé – Comment va le chat ?”

  1. Après midi pluvieux, peu de boulot à faire…(quoi que?), petite ballade sur le net (en mode je commence à penser à…)et je tombe sur THE blog! Un grand merci pour m’avoir fait rire et avoir su ammener la grossesse sans le côté gnan gnan (qui me panique un peu!)… Superbe réalisation! J’ai hate de suivre la suite des aventures…

  2. N’ayant pas d’enfants mais trois chats, ce dessin me fait beaucoup sourire! Car c’est à peu près comme ça que ça se passe, même pour un vaccin… ^^
    ( un transfert? oh nooooonnnn…)

  3. Je viens à l’instant de finir de lire le blog, j’ai adoré, je n’ai pas encore d’enfants, et finalement je ne sais plus trop si j’en veux ou pas. Mais merci j’ai vraiment bien rigolé, ça fait du bien de dédramatiser (et désacraliser) un peu tout ça.

  4. Génial, celui-ci! (comme tous les autres!)
    Mon ancien chef de service a reçu un jour un appel catastrophé de son épouse: leur fils de 8 mois était tombé sur la tête. Pendant toute la matinée j’ai pensé à ce petit enfant (je n’ai pas d’enfant), sans réellement pouvoir me concentrer. Et puis j’ai fini par aller dans son bureau pour lui dire: « Laurent,je suis désolée, mais avez-vous des nouvelles de votre petit garçon ? » La réponse : « oooooooooooh j’avais oublié! » Il a rappelé sa femme tout de suite et je l’ai entendu dire « Bien-sûr ma chérie que je m’inquiètais, c’est mon fils, non je n’osais pas t’appeler je me doutais que tu ne savais rien, les pompiers l’emmènent ?, oui je te rejoins à l’hôpital ». Mon responsable m’a remerciée et il est parti. Je n’ai jamais dit quoi que ce soit à sa femme (pour quoi faire ?)… Le petit bonhomme était en pleine forme mais ce jour-là j’ai vu une différence ENORME entre la plupart des hommes et la plupart des femmes!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X