Skip to main content

Croquis : Musculation du stylet.

Je n’aime pas écrire.

J’écris rarement des textes de plus 5 lignes sur le blog et d’ailleurs lorsque je l’ai lancé, j’avais décidé de ne pas intervenir autrement que par la BD. Depuis… j’ai réalisé quelques progrès car je réponds aux commentaires et j’ai même une page facebook.

C’est indescriptible tout ce que tu m’as apporté cher lecteur depuis que je loge virtuellement ici. J’ai pris en pleine face toute la gentillesse qu’il y a de ton côté de l’écran. Tous les messages, les photos de ta trombine… je me suis rendue compte que tu étais très généreux, que tu donnais beaucoup et peut-être, moi, pas assez.

En attendant, pour répondre à celle qui m’a écrit : « Bon, on voit pas assez de toi maman et on voit pas assez le bébé » Je m’entraîne chère damoiselle. Il faut que je lui trouve une trombine à ce petit et une bouille de nourrisson toute mimi. Il y a du travail !

croquis enfant

19 thoughts to “Croquis : Musculation du stylet.”

  1. Un bien joli bonhomme va voir le jour…sous stylet ! Juste pour te prévenir que j’ai fais un petit post sur mon blog…tu peux aller y jeter un oeil, j’espère que cela te conviendra ! J’ai dévoré ton chef d’oeuvre et la BD commence à se faire connaître par ici !!!

  2. Bravo pour ce blog.
    Lu quasiment d’une traite, je suis toute étonnée d’arriver au dernier post en date (encore, encore!…)
    Merci pour ces moments partagés, ainsi que pour les infos utiles pour les (peut-être) futures mamans.
    J’ai commandé la BD « Il me manque quelqu’un » à mon Père Noël à moi. J’espère qu’il reste des exemplaires en vente?
    Bonne musculation! 😉

  3. J’adoooore !!!
    Le dernier dessin avec les bras dans le dos est très réaliste (je suis en stage en petite section en ce moment) et j’en vois très souvent des enfants faire cela 🙂
    J’attends avec impatience la suite 🙂

    1. Il est très Disneyéen. J’ai utilisé les proportions du maître pour le caller. Je vais continuer à faire des recherches de pauses.
      Abdos fessiers du stylet, me voilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X