Skip to main content

141 grossesse : Echographie de 3,5 mois

Aparté : mon cobaye préféré m’a dit que ce post était incompréhensible. Tu me diras, mon lecteur, s’il fonctionne ou pas.

Chers Hommes,

Je sais qu’ils y a parmis les lecteurs, des « mâles », car certains sautent le pas pour m’écrire. Ces messages sont précieux parce que rares.

Il m’est difficile de croquer le point du vue masculin sans le filtrer par ma perception. Je ne le dessine pas autant que je voudrais par souci de viser juste.
Je pourrai résumer les messages masculins que je reçois à ceci :
« Et ce que tu vas parler de nous, de la souffrance du père ? »

Oh oui, ne t’inquiète pas, je vais parler de toi, surtout si tu n’es pas du tout attiré par les enfants.
Dans ma vision femelle, le gars est très sollicité avant et au moment de la fabrication, puis il subit plutôt pendant la grossesse (quand il est celui qui n’en veux pas), et à la naissance c’est apocalypse.

Je lance une petite bouteille à la mer pour demander à ceux qui le souhaitent d’écrire leur réflexion et leurs ressentis à partir du moment où « elle a voulu un bébé »
Anonymement ou non, dans les commentaires ici, ou dans la messagerie en pv.
Pour donner quelques pistes :

_Vous n’en voulez pas, point barre.
_Vous en avez plusieurs et cela vous fait ni chaud ni froid.
_Vous avez le sentiment de vous sacrifier au quotidien et de ne plus trouver de « bonheur ».
_L’enfant a détruit votre couple parce que tout « l’équilibre » a radicalement changé et surtout… Elle a changé.

Hop, au boulot les gars !

60 thoughts to “141 grossesse : Echographie de 3,5 mois”

  1. Excellent !
    J’ai très bien compris moi,
    Et ça m’a beaucoup touchée car je revassais moi aussi d’un futur avec mon bébé
    l’attente etait terriblement longue !

  2. je lis forcément avec bcp de retard (ayant découvert ce blog ce matin), mais je trouve ce billet très doux, très touchant…
    (en plus de faire remonter des souvenirs avec les billets précédents)

  3. heu.. il manque un mot… j’ai dû faire un fausse manip’… lol

    Edit : Je retrouve tant de choses ressenties dans tes dessins, notamment L’ATTENTE toujours interminable..

  4. Bonsoir,

    Je suis un homme mais aussi un mari et un père comblé.
    J’ai découvert ton blog il n’y a que quelques jours, et je le trouve vraiment bien.
    J’ai toujours souhaité avoir des enfants.

    (Pas facile de s’exprimer… plein de choses dans la tête, mais je sais pas dans quel sens les prendre ni comment les tourner lol)

    Enfin, toujours, dans l’absolu, mais dans le concret, il m’a fallu un peu de temps pour me lancer… enfin juste avoir une situation stable, et puis l’appel de la forêt LOL (oui oui, ça existe aussi chez certains hommes même s’il paraît que les hommes comme moi sont rares d’après les « on dit »)

    Je retrouve tant de choses ressenties dans tes dessins, notamment toujours interminable..
    Personnellement, on a mis 1 an avant que ça ne fonctionne. Pas de problèmes majeurs type fausse couche mais quelques fausse joies genre un cycle de 7 semaines…

    J’aime ma femme, j’aime ma fille.
    Je suis heureux d’être épuisé pour elles.

    A la base, je voulais attendre d’avoir fini le blog pour laisser un commentaire, mais je me dis que tu l’appréciera dès aujourd’hui.
    En même temps, avec une invitation comme celle là, et des commentaires qui me désolent pour ces pères qui n’ont pas ressenti cettre fibre paternelle, j’ai craqué.

    Je sais que ma fille n’aura pas le confort auquel j’ai eu droit, mais au moins elle aura tout mon amour, et pour l’instant (2 ans ce mois ci), ça lui convient parfaitement.

    Oui, je n’ai plus (ou presque) de moment pour moi, mais j’arrive toujours à faire quelques trucs entre 23h et 1h, genre la vaisselle ou le repassage LOL

    En fait, ça ne m’importe pas, je n’ai pas voulu avoir un enfant pour que ma vie reste comme elle était avant.
    Bon c’est sûr que j’aimerais mieux faire des soirées entre potes, mais les goûters le WE c’est sympa aussi ^^
    Et puis je suis gourmand alors ça tombe bien lol
    D’ailleur, si tu es encore accro au Nutella, sache que j’ai trouvé mieux ^^
    http://www.jardinbio.fr/produit/pate-a-tartiner-bio-forte-en-cacao/

    Je ne sais quoi dire de plus, alors je vais te souhaiter un bon courage et beaucoup de bonheur en attendant une prochaine intervention de ma part quand j’aurais un peu plus avancé dans l’histoire ^^

    PS : tu me fé tro rir ;-p

  5. J’ai lu la plupart des commentaires, masculins et féminins… J’en ai vaguement parlé à mon mari, père de nos enfants, mais il est plutôt taiseux sur le sujet… Bon signe ou mauvais signe ?
    Quoiqu’il en soit, nous avons un parcours atypique : parents adolescents, nous avons dû faire nos preuves et surtout, nous construire autour et au-delà de notre parentalité pour nous affirmer en tant qu’individus à part entière. Néanmoins, l’expérience fut enrichissante. ça fait 10 ans maintenant et nos histoire a connu bien d’autres déboires, malheureusement. Nous avons eu trois enfants (2 garçons et 1 fille) tout en terminant études et formations et en sautant de petits boulots à plans de carrière. Aujourd’hui, ce qui m’amène à poster, l’envie de parler de la parentalité avortée. J’ai lu plus haut des hommes qui parlaient de regrets, qui expliquent qu’ils ne le referaient pas si c’était à refaire. Je ne les juge pas, chacun ses ressentis. Mais de notre côté, nous avons fait l’expérience de la perte d’un enfant. Notre fille unique, Marie, est morte à l’âge de 4 mois. Faire cette expérience de l’Absence absolue de l’enfant, de l’avenir qui s’effondre, du deuil d’une « non-vie »… a réellement transformé notre vision de la parentalité. Nous pouvons aujourd’hui dire que nous ne regrettons rien. Si cette épreuve nous a éloignés, si elle nous a brisés, si la douleur est omniprésente malgré le temps qui passe, nous pouvons dire que nous ne regrettons rien. Ni la naissance de nos aînés alors que nous étions très (certains diront « trop ») jeunes. Ni la naissance de notre fille, malgré la douleur causée par la perte.
    Tout ça pour dire qu’un désir « immature » d’enfant a pu donner une famille, avec ses défauts et ses qualités, avec ses forces et ses faiblesses, avec ses difficultés et ses grands bonheurs… Mais notre famille, nous ne l’avons pas faite, nous l’avons conquise. Et puisque ce billet parle du désir (surtout masculin, certes), nous voulions y apporter notre petite contribution…

  6. Moralité : Communiquez nous cette envie et ecoutez nous, pour que BB arrive dans un monde qui l’attend.

    Mesdames : Travaillez les hommes en profondeur, laissez nous du temps, parlez en sans etre lourde, apprenez nous à en avoir envie, plannifiez des etapes credibles (et pas trop proches).
    Montrez nous que vous gerez la situation (avec notre aide), vous serez femme (fidele) et mere (sereine)
    Preparez nous aussi aux fausses couches…(et vous par la meme occasion)

    Messieurs : Vous avez peur d’une cou-couche ? Heureusement que l’armée n’est plus obligatoire….
    Et si la Paternité nous rendait plus viril, indispensable…
    Pilier de famille, n’est ce pas l’apotheose de la notoriété masculine?
    Apprendre à jouer au rugby au fiston, regarder de travers ceux qui regarde de travers votre fille…
    Etre un hero, c’est possible aux yeux de votre famille !
    Donner ce qui nous a manqué, et tout le reste !
    Je ne sais pas pour vous, mais moi, ma famille se reduit de + en + au fil des années…
    Il doit bien y avoir quelqu un pour prendre la releve des anciens et redonner son ampleur à la famille !
    Et ! il parait qu’avec des enfants ont à des APL, et qu’on peut les garder (les APL) en faisant un credit immo 😉
    Bref un Pere, c’est un Homme qui a tout connu.

    Voila mon avis, bises à tlm.

  7. Bonjour à toutes et tous !

    Je voudrais parler de la naissance du desir d’etre Pere !

    Je me suis toujours dit que je ne voudrais pas etre un vieux papa.
    Je n arrivais pas à vivre un Vrai Amour reciproque.
    Vers 20ans, je me disais que je ferai des enfants avec des femmes qui en veulent, un noir, un blanc, un chinois….
    Je pensai aux couples de femmes.
    Pour avoir un enfant, un enfant reconnu, mais sans les couches, les nuits blanches et si possible sans pension alim.
    Et puis je suis tombé sur ce Vrai Amour !
    Une femme adorable, Amoureuse, sans trop de defauts lol.
    apres deux ans, ma vie devint comme votre BD : pourquoiiiiiiiii !!!!!
    Je trouvais ca mignon. Je lui répondais que tout ca était tres lointain pour moi, que notre couple doit etre….tester sur le long terme, comme Kayin la situation n’était pas forcemment appropriée, nous avions à evoluer professionnellement, trouver notre chez nous….etc.
    L’idée grandit en moi.
    Mon coeur sortais de mon corps tous les mois lorsqu’elle me disait : lalala…..je ne les ais pas…..
    Lol, pendant plusieurs années.
    Dans ma tete à moi, je jugeais chacun de ses mouvements  » saura t-elle être un bonne mere ? »
    Elle semblait reunir un maximum de qualités, meme celle de ne pas trop m’en demander…(du moins, c’est ce qu’elle disait…)
    Les difficultées financiere me faisait assez peur : je ne pourrai jamais donner à mes gosses, ce que mes parents
    m’ont donné.
    Et puis…..
    j’ ai manqué de beaucoup d’autres choses : Amour, dialogue, échange, jeux…j’ai plutot grandis dans la repression lol
    et n’ai jamais été tres détendu.
    Une lumiere s’est éclairée : Combler ce petit manque dans mon enfance en le surdosant sur mes gosses.
    A defaut de l’avoir deja vecu, je pourrai prendre mes enfants dans les bras et meme leur dire je t’aime.
    Et me voila pret, à imaginer que je pourrai un jour, être vraiment : *** PAPA ! ***
    Mais euh…..pas de suite quand meme !

    Une fois l’evolution professionnelle et environnementale….bien avancée, cela fut clair dans sa tete à elle :
    en juillet 2011 (fin de ses études) :  » je pourrai etre au moins à 3 mois, voir 6 meme ».
    Septembre 2010 : fin de la pilule : « c’est mauvais pour la santé la pilule ! c’est ecrit dessus, et puis il faut l’arreter
    longtemps en avance…  »
    ….lol…elle a encore raison…

    Alors ce fut le retrait inextremiste, puis le regard de travers lorsque je sortais des preservatifs
    « Je sers à quoi moi, à te faire l’Amour ou juste à te féconder ?? » disai-je.
    « A me faire du bien mon chéri voyons…. » répondait elle soudainement avec son regard attendrissant.

    Au bout de 7 ans avec elle, je me sentais pret psychologiquement mais….pas vraiment en pratique, je sentais qu’en juillet…ça allait tomber.
    Peut etre que je laisse faire le Destin ? Ca ferai plaisir à ma famille.

    Et si on se separe ?
    Elle repond :  » Si on a un enfant on ne se separera jamais, et meme si on se separe, on sera tellement
    content de l’avoir et on sera lié pour toujours »

    Je retrouve ma femme apres une semaine passer dans ma famille, avec le tee shirt d’un autre homme sous notre lit.
    Il m’a fallut plusieurs mois pour accuser le coup.Bref.
    C’est finalement son silence et la peur qu’un autre homme prenne ma place de papa de mon enfant (et vice-versa)
    qui m’a decidé à partir.

    J’ai maintenant 30 ans et je ressens cette envie qu’elle avait dans son ventre.
    Je voudrais recommencer avec une autre femme, là où ça s’est arreté avec l’ancienne.

    J’en suis à ma 4° relation depuis et, ai bien du mal à trouver l’âme soeur.

    Nouveau boulot, colocation, difficultés sentimental, je n’ai plus rien d’autre que l’envie de jouer aux barbies avec mes fi-filles, au ballon avec mes garcons…

  8. quel post poétique ! magnifique car traduit tout à fait la magie du moment
    merveilleux, cela me ferait presque verser une larme tant cela me renvoit exactement aux ressentis de ma première écho

  9. I know this isn’t exactly on topic, however i have a site utilizing the same program as properly and i get troubles with my feedback displaying. is there a setting i’m missing? it’s doable you could help me out? thanx.

  10. I like the helpful info you provide in your articles.I’ll bookmark your blog and check again here frequently.I am quite sure I’ll learn lots of new stuff right here! Best of luck for the next!

  11. hey all, I used to be just checkin’ out this blog and I actually admire the premise of the article, and don’t have anything to do, so if anyone wish to to have an engrossing convo about it, please contact me on AIM, my name is heather smith

  12. I used to be very happy to search out this web-site.I wanted to thanks for your time for this wonderful learn!! I definitely enjoying every little bit of it and I have you bookmarked to check out new stuff you blog post.

  13. Bonjour, j’adore ce blog.
    Je vous trouve fantastique et très courageuse. Merci de nous faire partager tout cela.
    Pour Kayin et Rodolphe , je vous trouve très courageux d’avoir exprimé vos ressentis .
    Même pour les mamans ce n’est pas toujours très simple et la fibre maternelle n’est pas toujours quelque chose d’acquis ou d’inné, j’ai 4 enfants dont des jumelles, chaque enfant a été une découverte et j’ai appris à les aimer au fur et à mesure, je n’étais pas transporté d’amour à leur naissance, je ne me suis pas sentie emplie d’un amour fou à leur venue au monde, nous avons appris à faire connaissance, mes enfants ne m’appartiennent pas, ils sont des êtres à part entière. Je les aime terriblement toutes les quatre chacune différemment mais avec la même force. Il faut laisser le temps au temps .

  14. J’ai découvert ton blog il y a peu de temps, c’est génial, continue comme ça !!

    Pour le sujet, on pourrait en faire des romans. Perso, avis mitigé, d’un côté, j’ai envie d’un bébé pour le soi disant bonheur, perpétuer mon nom…. d’un autre, pression de l’entourage, aspects financiers et matériels, et l’éducation….
    Je me pose trop de questions ! Vais je réussir mon rôle de mère? l’éducation? gérer le boulot, la maison, le bébé et tout le reste?? Réel intérêt de faire un enfant?
    Je comprends ceux qui ne veulent pas d’enfant ! Pour les femme, on aurait un instinct maternel, je vois pas. Les responsabilités, la perte de liberté…. faut en avoir envie. Le réel désir n’est pas encore là. Mon mari attendra.

  15. Bonjour a toi.
    Je suis Kayin(et oui , un pseudo…) , informaticien et donc geek (ou l’inverse ?)
    je decouvre ton blog ce soir. depuis le debut.et grace à(ou a cause de) toi voila ce qui m’arrive:
    « bonjour , je m’appelle Kayin, et je suis un drogué de ce blog »
    en fait j’etais un essayeur et ca a mal finit. 2FC et une separation , merci belle soeur…
    Mais au dela de ca , j’ai pris 2 ans avant d’etre d’accord pour bebe.j’ai beaucoup bossé avec des enfants , et j’en avais envie mais je me sentais pas pret a assurer , j’avais peur de pas etre a la hauteur , et j’avais peur que mon couple ne soit pas a la hauteur.
    quand j’ai ete pret j’ai tjrs tenté de montrer a ma chere et tendre ( de l’epoque). accompagnement chez le gygy , coaching mental , essai bebe ou je suis devenu une sex machine et ou j’ai decouvert que finalement le sexe pouvait etre carrement gonflant pendant que les copines de ma chere (clomid , estreva et dufaston) se l’aidaient dans notre lutte.
    lors de sa premiere FC a 8 semaines (je dis notre premiere souvent quand j’en parle) ca nous a fait mal. Mais je suis un homme , un vrai , un pilier de famille. un homme ca pleure pas. JAMAIS…
    Tu parles … c’est resté bloqué une semaine … et quand j’ai commencé a pleurer j’etais instoppable.
    et bizarrement notre couple est devenu plus soudé. plus fort. mais on portait la blessure de ne pas etre parents et le deuil comme tu l’a dis  » de celui qui n’a jamais existé »
    et c’est donc naturellement que amour->sexe->enceinte ?!
    on attendait pas la deuxieme fois , mais la page n’etais pas vierge. par contre , sa belle soeur etant venue vivre chez nous a ete de tres mauvais conseil…
    2eme FC. ne voulant pas d’une femme influencee par sa soeur reine des losers, nous nous sommes eloignés.
    tout ca pour te dire que les hommes ont aussi des envies de bebe. mais la pression nous empeche parfois de faire le pas. dans mon cas , avec un boulot que je ne gardais que pour elle mais ou je subissait un harcelement moral fort, je me voyais mal faire faire naitre un bebe et le transformer en malheureux.
    en tant qu’homme , je me devait d’assurer. et j’ai attendu que je puisse le faire tant financierement qu’en tant que pere educateur.

    bon , voila , j’ai fini de raconter ma longue histoire et je n’ai pas de details aussi hilarant que les tiens.

    sache que je m’identifie a certaines de tes aventures. Harcelement  » c’est pour quand le bebe  » , j’ai aussi connu.

    bref , tu fais du bien a beaucoup de monde avec ton blog. si t’a envie de discuter plus, n’hesite pas a m’ecrire
    je souhaite rester discret , alors si tu peux ne pas publier mon post stp.

    A bientot ,

    Kayin , lecteur accro

  16. Pour ma part je suis maman d'un merveilleux petit garçon qui a maintenant 4 ans.

    Au départ c'est mon mari qui voulait un enfant. De mon côté j'en voulais un dans l'absolu mais je n'étais pas pressée. Et puis ça s'est décidé un peu comme ça sans trop y réfléchir et je suis tombée rapidement enceinte.

    Nous voulions un enfant à deux, pas pour nous en tant que personne unique mais bien pour nous deux en tant que couple (je ne sais pas si c'est très clair).
    Mon mari s'est toujours beaucoup investi, à la fois pendant ma grossesse (il parlait tous les jours au bébé .. enfin, à mon ventre ;-)) et après la naissance.
    Il est le premier à dire que le jour de la naissance de notre fils est le plus beau jour de sa vie.

    En lisant les commentaires, je réalise que j'ai beaucoup de chance.

    Pour ma part, initialement j'aurais voulu une fille (peut être en rapport avec la complicité que j'imagine pouvoir créer avec une fille adulte et qui me semble plus difficile à créer avec un garçon), mais en fait, garçon ou fille peu importe puisque c'est notre enfant et de toute façon nous l'aimons plus que tout.
    J'ai aussi une vraie complicité avec mon fils que j'espère pouvoir garder plus tard.

    Par contre, il nous semble clair aujourd'hui que nous n'aurons pas de deuxième enfant car, outre les éventuels impacts financiers, nous ne le désirons pas autant que le premier et du coup cela ne nous semble pas une bonne base.

    Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton bout de chou, et j'espère que ton homme y trouvera lui aussi du bonheur…

  17. Ca me fait du bien de lire ces commentaires de pères qui ne veulent pas d'enfants. Je n'en veux moi même pas (je suis une femme) et je culpabilise un peu.

    Pour autant, je suis contente de voir que toi qui en veux en a un et je suis ton blog avec plaisir.

  18. Pour ma part, j'ai un compagnon qui n'était pas motivé pour le 1er… Et qui m'a demandé le deuxième, alors que j'aurai bien attendu un peu plus. Comme quoi…

  19. Félicitations pour ce petit gars et bon courage car tu vas devoir désormais t'occuper non pas d'1 mais de 2 petits bambins 😉
    Mon chéri est aussi un geek mais c'est lui qui m'a fait la demande de baby il y a 3 ans et notre désir ainsi que notre amour grandissent car nous galérons pour en avoir depuis tout ce temps…
    Ce qui détruira notre couple justement c'est de ne pas avoir d'enfant…
    Alors je vous souhaite plein de bonheur et suis sûre que le papa sera gaga de son petit gars 🙂

  20. je franchis le pas aussi… je suis le blog depuis les posts sur ta FC qui m'ont bcp touchée puisque je vivais exactement la même chose.

    9 mois plus tard, je suis enceinte à nouveau, mais cette peur de la FC me gache un peu la bonne nouvelle.

    ceci dit, mon témoignage à moi est que c'est une envie viscérale d'être mère depuis des années. Mon ami voulant aussi des enfants, je l'ai laissé un peu donner le top départ. c'est bcp plus galère que ce qu'on aurait pensé, donc on a subit les examens. Et ça je sais qu'il l'a fait pour moi, pour me faire plaisir.

    Aujourd'hui, je l'ai voulu ce +, même si je suis convaincue que la FC me guette, mais j'ai toujours un doute sur ce que ça représente pour mon ami, j'ai peur de ne pas conserver et garder mon couple dans cette nouvelle aventure. Je sais que ce sera à nous de faire en sorte qu'on se perde pas, mais j'ai la trouille de ne pas être à la hauteur!

    voilà mes états d'ame!

    très beau blog et très sympa

  21. Je lis ton blog depuis le quasi départ, je prends enfin le temps de me poser un peu et de laisser une petite trace de mon passage. Ton blog est superbe et ce post en particulier je le trouve d'une poésie infinie… hihi si si !! Les premières images ou tu te projettes avec ton pitchoun sont superbes, puis arrive le papa, poète à sa manière ! A très vite pour la suite…

  22. Voila je viens de tout engloutir d'un trait, évidemment désireuse d'etre maman je passe mes insomnies sur des blogs de femmes qui elles aussi attendent la venue du bout d'chou. Je ne suis vraiment pas decue d'etre tombée sur le tient, réaliste et pleins d'humour, je me suis reconnue dans certains post et ca fait du bien de ce dire qu'on est plusieurs a galerer.
    Felicitations et bonne continuation

  23. C'est encore Rodolphe !

    Je rejoins Anonyme sur le fait que si c'était à refaire , hé bien , je ne le referais pas ! elles sont là , je les aime parce qu' elles sont là , mais au final aussi , c'est la pire galère qui me soit arrivé car j'en ai pris pour perpèt'.
    Je le savais par avance , je savais la perte de sommeil , la perte de temps à deux , les sacrifices ( je dis bien sacrifice et non pas concession ) , cette organisation qui vient perturber notre liberté , le fait de ne plus vivre avec sa femme mais avec la mère de notre enfant.
    Je pense que les femmes qui ont un désir viscéral d'enfants ne se rendent pas compte des dégats qu'elles peuvent entrainer en forçant la grossesse quand leur conjoint n'est pas prêt à sauter le pas.

    N'empêche que j'adore ton blog et que je le suis depuis longtemps !!! 🙂 Et autre chose bizarre , à mon taf , il y a plusieurs femmes enceintes , 4 dont c'est le premier. Hé bien , je traine souvent avec elles ! ….. c'est peut-être la poitrine 🙂 !!!
    Bisous
    Bisous

  24. Je découvre ce blog avec grand plaisir : si j'étais douée de mes dix doigts, c'est exactement ce que j'aurais voulu faire. Plein de bonnes ondes pour cette grossesse 🙂 Et au plaisir (très impatiente surtout) de te lire 🙂 Mes amitiés

  25. Oui il existe des femmes qui regrettent leurs enfants. L'une de mes soeurs est dans ce cas là.
    Pour ma part, j'ai eu mes fils, mais de façon 'personnelle'. J'étais amoureuse du père de mes fils, il voulait des enfants, moi aussi. Mais on les faisait pour nous, en tant que père et mère, pas en tant que 'parents'. Il n'y a jamais eu d'entité 'parents'.
    Je suis aujourd'hui séparée, mes enfants voient leur père, et avec mon nouveau compagnon est venu l'envie d'une maternité pour la vivre avec lui… Je ne suis plus juste qu'une mère, je veux devenir avec lui 'parents' de ce bébé.
    C'est très bizarre à décrire…
    Mes premiers, je les ai fait pour moi. Pour une envie viscérale. Aujourd'hui, je veux un bébé avec mon compagnon. Pour nous 4. Les enfants, mon homme et moi.
    Bonne continuation…

  26. Bonjour jeveuxunbébé!
    une amie m'a fait découvrir ton blog, et même si je suis encore loin, moi,d'avoir envie d'un enfant, j'adore tes posts qui me font rire et m'attendrissent (au boulot), dans ce monde de brutes…

    Je suis juste déçue par les options que tu proposes pour des témoignages d'hommes… la souffrance des hommes (du moins, dans les amis autour de moi) est très partagée : si certains effectivement freinent leur compagne dans leur désir d'enfant, d'autres, justement, souffrent de leur impuissance à ne pouvoir décider, eux, d'avoir un enfant.

    Car si rien (ou presque) n'arrête une femme qui a décidé d'enfanter, de quels moyens un homme dispose t'il pour devenir père, si sa compagne n'est pas prête? J'ai plusieurs exemples autour de moi d'hommes en souffrance, qui sont confrontés au choix de quitter la femme qu'ils aiment, dans l'espoir d'en trouver une autre avec qui ils pourront avoir des enfant, ou de rester avec elle et abandonner toute possiblité d'être père. Quel choix terrible, non?

  27. @jeveux1bebe – peut-etre que tu evoques le bebe au masculin parce que tu as eu un fils? Je ne vois pas pourquoi il y a un manque de transparence (seulement dans tes commentaires, hein) sur le differe. Souligner le fait que tu as accouche il y a plus d'un an ne changerait rien a la qualite de ton blog.

  28. Et bien dans notre cas, c'est mon mari qui a désiré avoir un enfant avant moi… on a mis du temps, presque deux, pendant lesquels il était très déprimé ! AUjourd'hui, on a deux bambins, on est complètement claqué car mine de rien, ça fatigue les nuits entrecoupées, le boulot et tout, mais Heu-reux ! Et assez fou pour en désirer un troisième ;o) bon là par contre, j'avoue que c'est surtout moi lol mon homme m'a dit "ok pour le 3ème, mais après, je m'en demande pas un 4ème !

    Bref, les hommes heureux et fier d'être père, ça existe aussi !

  29. Jooks : Je sais pas pourquoi, Je préfère évoquer le bébé au masculin,
    une bizarrerie stupide sans doute car avoir une fille ou un garçon
    m'est égal.

    Anonyme : Mon blog est classique, parce que je suis classique. J'aurai bien aimé être marginale sur beaucoup de points, mais non. Désolée.

    Anonyme 2 : J'ai montré le concept du profil INTP (introversion-intuition-pensée-perception) à ma moitié, il a répondu illico, que j'étais INTJ (introversion-intuition-pensée-jugement (je ferai un test web pour voir)

    Je vous trouve un peu timide Messieurs.
    Je me dis que dans un couple, il y a 1 chance sur 2 pour que l'un des 2 ne veuille pas d'enfant, ce qui est déjà énorme.

    Lorsque c'est l'homme, le "sacrifice" est visible par :
    _le nombre de couches,
    _la liberté perdu,
    _le deuil de la "vie d'avant",
    _l'énergie constante le temps accordé
    De ce que je projette, en gros.

    Pour la femme, j'ai l'impression que c'est :
    _la carrière professionnelle
    _la vie sociale qui s'amoindrit
    _la perte de reconnaissance
    _la course perpetuelle

    Enfin, voilà,
    A vous de me dire.

  30. Bonjour à toi,

    Ton blog est super. A sa découverte, je me suis tout englouti depuis le début en 1 après-midi… au boulot (huuumm ! pas bien ça)
    Ca sonne toujours très juste, avec l'humour grinçant que j'aime

    Pour en venir au sujet douleureux, je suis comme Rodolphe mais en pire !
    Je ne voulais pas d'enfant car je savais lucidement tout ce que ça implique comme investissement personnel et c'était incompatible avec mon caractère. J'ai dit oui pour garder ma femme, en espérant aussi avoir le déclic… qui jamais n'arriva et n'arrivera jamais.
    Pourtant, J'adore ma fille. J'ai envie de lui donner plein d'amour et tout ce que je n'ai jamais eu enfant (bonheur, stabilité, etc.). Mais tout ça se heurte à mon manque chronique de temps pour faire tout ce que j'ai envie de faire dans la vie et ma quête incessante de complète tranquilité (pour les connaisseurs, j'ai un profil INTP, 100% pur jus).
    Avoir un enfant, est la pire chose (et je mesure mes paroles) qu'il me soit arrivé dans la vie et si c'était à refaire je ne referais pas. Aujourd'hui, je suis au bord du divorce et je me mords les doigts jusqu'au coudes de ne pas avoir dit non à ma femme : à la longue, on se serait séparé mais sans enfant qui trinque au milieu.
    Je culpabilise d'écrire tout ça car encore une fois j'adore ma fille et je sais aussi que c'est pour elle que je tiens bon.
    Je sais que JE suis le problème et que tous les hommes ne subissent pas l'envie de maternité de leur femme comme un mal inévitable. Certains ont vraiment envie d'enfant(s) : le mari d'une collègue de travail est impatient que son bambin naisse !
    J'aurai 100 fois préféré être comme ça plutôt que comme je suis.

    Bref, je continuerai à te lire et espère que tout se passera toujours bien pour toi, ton bambin, et ton chéri

  31. J'ai découvert ce blog vendredi et viens de parcourir tous les posts en l'espace de 2 pauses déjeuner au taf : j'adore !
    Je me suis tout à fait reconnue dans vos propos, et je suis contente d'avoir pu enchainer les posts jusqu'à la bonne nouvelle 🙂 Félicitations !

  32. Un peu dommage cette vision classique du: "Les femmes sont toujours prête et veulent absolument des enfants" et "Les hommes ne veulent pas d'enfants"…
    Je trouve ça un peu réducteur pour ces messieurs.

    Personnellement, mon compagnon me tanne depuis plus de 6 ans pour avoir des enfants. Il est impatient alors que moi, c'est le contraire.
    Mais bon, il faut que je saute le pas! Alors on va s'y mettre très bientôt.

    De plus, dans mon entourage, sur trois de mes amies, encore une fois, c'est le compagnon qui se / s'est fait pressent et demandeur.

    Et à l'arrivée chacun a trouvé sa place et le bonheur d'être parent.

  33. Coucou,
    De notre coté, c'est mon homme qui était prêt avant moi… Il a patienté 1 an avant que je sois prête à mon tour… Etmaintenant, il adore son fils…
    Bravo pour ce poste
    A+

  34. J'adore ton blogue! Il est extra, vraiment. Je viens juste de le découvrir et par hasard en plus (je suis au Québec, alors les Maternelles, j'ai aucune idée c'est quoi!)
    Je viens de le lire d'un bout à l'autre et j'ai failli réveiller la petite à force de rire comme une débile dans mon salon.
    Et ce dernier billet, tellement vrai. Je me rappelle la première écho de ma puce, je l'imaginais déjà dans mes bras et roulant dans les feuilles à l'automne avec moi.
    Te lire me rappelle de grandes émotions!

  35. Coucou, en lisant les premiers posts de ce blog, j'ai été frappée par le fait que tu évoques ton bébé comme un garçon et en voyant ce post je me demande si ton blog est autant en différé??

    Bisous

  36. Ton post est très compréhensible. C'est tout à fait ça!
    Bien que mon homme ait toujours eu autant envie que moi de ce bébé, maintenant qu'il est là (depuis 4mois), il n'arrête pas de lui demander "quand est-ce que tu grandis pour jouer à la console avec papa?", j'aime bien casser le délire : "ouais bah pas avant 5ans au moins…"
    Au fait, félicitations pour ce bébé!!

  37. Bonsoir, contrairement a beaucoup de femmes, c'est mon homme qui semble plus presse que moi d'avoir des enfants ! C'est qu'il a déjà comme plan qu'on soit redevu un couple a quarante ans, que les enfants soient partis de la maison! Alors, on s'y met bientôt pour bébé 1 !

  38. C'est ce que je recherhce oui, je me souviens d'un de tes 1er commentaires.

    Tu as eu les gosses pour la garder, elle est partie et il te reste les gosses.

    Je vais depuis peu dans les forums de papas lire. J'y vois beaucoup de détresse finalement, de sacrifice.
    J'ai l'impression que la majorité devient père par accident, par usure, dépit et pour garder l'autre.

    Bisous à toi

  39. Alors tu veux un avis ? 😉
    Je n'ai jamais voulu d'enfants , jamais eu de désire de paternité , je vivais mon amour pour être avec ma compagne. Elle par contre , évidemment , en voulait ! classique. Elle m'a poussé , j'ai fini par doucement céder au bout de 6 ans de vie commune en me disant que si ça trouve , ça allait me plaire. Elle se disait que de toute façon , j'étais comme tous les mecs , que je changerais après. A mon désespoir , ça a marché quasi tout de suite , 2 mois si je me souviens….J'étais là pour la grossesse , j'ai assisté à tout , l'accouchement aussi en janvier 2002 , le cordon , tout ça. Et rien…pas de révélation. Je m'en occupais toujours , repas , bain , couches , mais au bout de 2 ans , je n'étais toujours pas envahi de cette gloire de paternité. Je ne sais pas , pluss un amour de circonstance , pas de sang.
    Et là , ma compagne a commencé à me parler d'une deuxième grossesse , car hors de question d'avoir un enfant unique , pour elle. Perso , ça m'allait très bien , une seule fille , surtout que la révélation n'arrivait toujours pas.
    Et puis fin 2004 , elle a commencé à être pressante , chose bizarre , ratage de pillule , utilisation de préservatifs. D'ailleurs pour le coup , je me souviens encore de la tête qu'elle faisait quand je les sortais , du genre , merde c'est pas pour ce soir. Et puis rien qu'une fois , pas de préservatif , alors que pour elle , ça ne craignait pas. Et là rebelote….
    Sauf que …on s'est retrouvé avec des jumeaux ! la cata ! surtout que l' échographie s'est faite trop tard , il ne restait qu'une semaine pour l'IVG. Et renseignement pris , ça devenait un vrai traumatisme pour elle. Alors le choix : une femme traumatisée ou la galère. J'ai opté pour la galère . Elles sont nées en sept 2005 …et toujours pas de révélation.
    Et ce fut le début de la fin , elles nous ont pris tout notre temps , on n'a pas su se ménager de temps à deux , j'en avais marre.
    Et puis début 2007 , le clash , voyant que de toute façon , je ne serais jamais le père de famille qu'elle cherchait , elle a préféré continuer seule.
    Donc voilà , séparé , 3 filles que j'aime parce que ce sont mes filles , mais je ne me sens toujours pas glorifié d'être père , je ne me sens pas grandi de cet état. Pour moi c'est la galère. Quand je les ai , ben je fais ce que je peux mais je ne profite de rien.
    Voilà , ces deux accouchements n'ont jamais été les plus beaux jours de ma vie .
    En tout cas curieusement , j'ai toujours accompagné mon ex pour les examens , les cours….
    Je les ai eu pour elle , pour la garder.
    Je ne sais pas si c'est ce que tu voulais comme témoignage !
    Voilà bon courage !
    Sinon , je n'arrive plus à me connecter avec mon pseudo , je suis Rodolphe.
    Bisous

  40. euh moi c'est une fille et la réaction de geek qui jouait a wow a l'époque ( non pas qu'il joue plus hein faut pas réver ! il a juste changer de jeu ) donc réaction du futur papa geek "c'est bien elle me cueillera les fleufleurs ! " (parce que dans wow faut cueillir des fleurs ou d'autres saletées pour fabriquer des trucs et que ca c'est le truc relou , donc il compte exploiter ma fille ! ^^

    sinon au début un peu de mal masi finalement on comprend vite !

  41. Très émouvant, ça me rappelle le même moment pour mon fils.
    Et oui, c'est teellement ça, le papa qui arrive un peu plus à rendre la chose moins abstraite.
    Je me permets de te tutoyer : tu verras, c'est génial!

  42. Quelle émotion ! Pas de souci pour saisir le message, mais les larmes aux yeux quand elle s'imagine dans 3 ans couchée dans l'herbe avec son enfant…
    Merci.

  43. super ce post…
    Un peu décalé mais c'est juste exactement ce qu'on imagine du décalage entre la réalité de l'écho et la montagne de pensées et d'émotions que subit la maman… et le papa qui s'investit seulement à la fin ! trop chou…

  44. Je suis un homme et j'ai tout de suite compris le post. Très réaliste de ce que je m'imagine que vit une future mère lors d'une écho.

    Bonne continuation dans votre maternité et ce blog très instructif 🙂

  45. J'avoue avoir relyu le début à plusieurs reprises pour bien comprendre. Il y a seulement le "A quoi est-ce qu'elle pense" que je n'arrive pas vraiment à comprendre… C'est Monsieur qui parle ou qui pense ? Ou est-ce quelqu'un d'autre qui dit ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X