Skip to main content

172 accouchement : Introduction à l’accouchement.

Tu as lu 174 histoires d’accouchements différents, tu es donc encore plus perdue qu’au début et pas mieux renseignée.

Comme un enfant écrit sa lettre au Père-Noël, tu as rédigé « ton projet de naissance personnel » avec une marge et des petits carreaux. Une naissance idéale que tu as vécu 174 fois le soir dans ton lit. Jamais la même évidement, on ne sait jamais. Il vaut mieux être bien préparée et tu as le sens du détail ! On t’a dit qu’il était très important d’exprimer tes souhaits, que l’équipe médicale fera de son mieux pour les « exhausser ».  Malheur à toi, si tu n’obtiens pas ton ballon et une chemise feng shui !

Le futur papa, lui, a un projet de naissance très simple. Ne t’inquiète pas, il osera, lui, demander ce dont il a besoin. Le mâle n’a peur de rien !

Introduction à l'accouchement.

17 thoughts to “172 accouchement : Introduction à l’accouchement.”

  1. message d’un papa:

    Pour ma première, j’étais tellement crevé — nuit blanche taf — que j’ai dormi tout du long de 7h du mat à 16h20. Je me réveillais un peu pour voir comment ça allait mais bon, je ne crois pas qu’elle ait des masses apprécié.
    Le pire étant quand j’ai voulu me rapprocher du lit, j’étais tellement fatigué que 10 secondes après m’être accoudé sur un coin de son lit, je ronflais comme un malade.
    Tellement fatigué que je pensais ne pas avoir allumé la vidéo donc je l’ai fait. Or elle l’était. allumé. donc en appuyant sur le bouton, je l’ai éteinte. J’ai donc pas filmé les premiers mouvements de ma fille hors fouine dans le vide.

    Le boulet suprême quoi. C’est dommage je ne sache pas dessiner sinon j’aurais fait la version blog girly mec de ces superbes 2 ans (préparation)+2 ans post naissance. Y a du lourd à base du papa à l’hôpital tenant sa fille dans les bras en pleurant et criant aux urgences qu’il l’a tuée parce qu’il a fait tomber son portable (tel) sur sa tête.
    La vérité c’est que les bébés c’est bien mais c’est relou. C’est vraiment le bonheur ultime mais autour d’un océan d’emmerdes infinies.

  2. Excellent !! Faut avouer que ce n’est pas toujours évident pour les papas ! Notre second est né en pleine nuit, à 4h10 pour être précise et le papa n’en pouvait plus de dormir sur sa chaise ! ^^

  3. Il a bien raison! Mon homme a passé la nuit et la journée suivante assis sur LA fameuse chaise avec le super dossier à 90°. Il a dormi sur deux chaise!!! Du coup il a dit que pour le deuxième il prévoirait son lit de camps!!! mdr

  4. MDR !! pour mon premier, mon mari a passé pratiquement 20 h sur un tabouret inconfortable et en plus il avait une minerve car il venait de se faire opérer des cervicales ^^ l’option « chaise longue » lui aurait bien plu !!

  5. Mon homme était debout à côté du lit où j’étais installée à 4 pattes, ou plutôt 3 pattes car l’autre bras était autour de son cou. Bref, il me servait de barre de suspension!!! Pas de chaise longue pour lui…!

  6. Il a pas tort, mon homme était plein de courbatures le lendemain, en même temps il a pas osé se plaindre vu que je douillais sévère 😀

  7. Héhé ca me rappelle l’épisode dans Malcolm, quand la mère accouche du petit dernier dans sa chambre. Il y a un des surdoués ami de son fils qui entre dans la chambre et dit: vous ne pourriez pas faire moins de bruit, j’ai un examen très important demain!

  8. Alors moi il était malade, fatigué, il a passé toute la nuit dans un fauteuil pas confortable du tout avec son manteau sur lui (le pire c’est qu’il y avait un lit à côté mais 1) il voulait être juste à côté de moi pour m’aider pendant les contractions 2) il osait pas demander ), et à 7h du mat’ je suis allée prendre une douche, je sors super odeur de chocolat chaud, je me dit que quelqu’un a beaucoup de chance parce que ça me fait super envie (pas mangé grand chose les dernières 24h), et la je rentre dans la chambre : il me regarde avec son chocolat chaud dans les mains !! J’avais trop envie de le taper !!!!

  9. naaaan, il l’a fait ?!
    Moi, je dis go papa go !
    Mon pauv pitit mari a subi le fauteuil pas confortable toute la nuit pour dormir (à mi parcours, j’lui a même chipé le ballon qui lui servait de repose pied, je douillai trop) … je ne le plains pas trop, j’ai pas dormi, moua !
    Dis donc, tu fais durer le suspens ! d’autant plus qu’on sait que tout ceci se déroule dans le passé !

  10. Ah ah ah, j’adore!!!!!
    Ca me fait penser à la naissance du number 1: après quelques (longues) heures d’attente, et bébé ne sortant pas, l’équipe soignante a gentillement proposé à mon cher et tendre de venir faire la pause café avec elle « parce que c’est long pour vous quand même »!
    Ah ben oui, pour moi, c’était pas long, voyons;-)
    Et ils sont tous partis gaiement en me laissant seule avec le monito!… Mais tout le monde était content au final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X