Skip to main content

10 thoughts to “176 accouchement : savoir gérer son timing !”

  1. C’est marrant qu’il t’aie proposé sa main. Pour mon deuz, je souffrais avec une péri totalement inefficace (parce que la pompe ne marchait pas) pendant que môssieur papa… regardait décoller l’hélicoptère de l’hôpital. « Bah ouais mais déjà que je rate la fête de la musique, faut bien que je me distraie… » ah les hommes 🙂 Sinon j’ai découvert ton blog aujourd’hui et c’est juste merveilleux. Bravo !!!

  2. Ouch!
    Alors ça, c’est rude! Il m’est difficile de me mettre vraiment à ta place (en tant que mâle), mais je compatis. J’ai eu un péritonite. Paraît que ça fait moins mal. Et bin déjà… donc, je compatis.

  3. NOOOOOOOooooooooon mais on veut la suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!! c’est un accouchement à ralongeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee lollll

  4. Moi j’y avais pas droit bicoz contractions pas efficaces! Leur mère les contractions continues quoi! J’étais tellement au bord de la mort qu’ils ont fini par me filer un shoot de morphine!

  5. eh tu vas rire, bah j’ai même réussi à aller jusqu’à 8 de dilatation sans émettre un son (sauf voir plus loin)… sisi pour le deuxième par contre
    (bon évidemment j’accouche super vite!)
    Mais oui la péri est un confort donc pas forcément dispo quand toi tu la veux !
    et moi j’ai répété « je ne vais pas y arriver » pendant un bon moment (sisi même pour le deuxième ça aura été le seul son émis avant d’accoucher)

  6. Quel suspense… Situation trop vraie du manque de personnel médical 🙁
    J’adore le « laisse moi mourir ». Et le mâle est plutôt gentil sur ce coup-là, généreux même je dirais 😉
    J’adore, j’adore, j’adore.
    La suite, et faites que ca dure encore longtemps, pour faire durer le plaisir, puisque maintenant plus personne n’est en train d’avoir mal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X