Skip to main content

La première fois que je suis née.

la première fois que je suis née

à partir de toujours
20 pages

auteur : Vincent Cuvellier et Charles Dutertre
Date de parution : 2006
Editeur : Gallimard, giboulées

EAN : 9782723479837

(cliquer sur l’image pour obtenir le lien)

 

.
..

.

Résumé :

 
Il n’y a pas de résumé.
Voici l’histoire de toutes les premières fois de la vie d’une petite fille. Ce livre traite de la naissance, de l’amour, de la tristesse, de la déception, de l’adolescence, de la maternité, de la paternité, de sexe, de la musique, de la vie en 20 pages. Étrangement, il n’a pas besoin d’être plus long pour nous raconter tout cela. En 20 pages vous serez touché et ému, rempli d’un sentiment de plénitude et de tendresse.
 
.
Texte 5/5
Les choses essentielles sont simples :
« La première fois que j’ai marché, je suis tombée.
La première fois que je suis tombée, je me suis relevée.
La première fois que je me suis relevée, j’ai marché… »
 
.
Graphisme 5/5
 
 
Les illustrations ne sont pas redondantes avec le texte. Des applats, un peu de grain, un contour épais noir, peut-être un vestige de l’enfance et des couettes.
 
Conclusion :
La première fois que j’ai vu ce livre, je n’ai pas aimé les dessins, et quand je l’ai lu, ils sont devenus beaux et j’ai été émue. Les mots les plus justes, les plus sensibles sont les plus simples.
Si je devais choisir entre « ma grossesse semaine après semaine », « comprendre mon enfant » et « devenir mère » je prendrai juste « la première fois que je suis née »
 
J’ai commencé un « la première fois que tu es né » dans le billet de la naissance :
 
 
 
La première fois qu’il est né, je l’ai trouvé gluant.
Je sentais ses orteils et ses mains s’agripper. Comme à l’intérieur, mais de l’autre côté.
Il a levé la tête et il nous a scruté avec ses deux billes bleues écarquillées.
On est restés silencieux, immobiles et on a rétréci.
Il a tout rempli.
 
 
Je vous propose de poster dans les commentaires chacun le votre, juste une phrase ici en recopiant ceci :
 
 
 
La première fois que je suis né(e) :
ou
La première fois que j’ai entendu mon nom :
ou
La première fois que j’ai bu un café :
ou
La première fois que tu as bougé dans mon ventre :
ou
la première fois que j’ai joué au foot :
 
Petite dédicace à Marie qui m’a fait découvrir ce bijoux.

.
.

38 thoughts to “La première fois que je suis née.”

  1. la première fois que j’ai joué au foot,
    J’ai trouvé ça plus sympas qu’à la télé.
    Mais apres quelques échanges avec mes amis, je me suis vite ennuyé.
    Dernierement une idée m’a frappée :
    Quel bonheur ce serait, d’y jouer avec mon bébé

    (à bonne entendeuse 🙂

  2. Eh bien moi je trouve dommage la tournure de ce blog. J’attendais avec impatience à chaque fois le nouvel article. Evidemment, après l’accouchement, il est clair que l’on n’allait plus parler d’essais etc mais bon, là, ça devient pub/pub/pub à chaque page !!!
    Je veux bien que le site doit être rentabilisé mais zut, les pubs peuvent pas être de côté ?!?

  3. Je suis tombée sur ce petit bouquin hier, par hasard. On l’a lu avec ma fille de 8 ans, ensemble, à 2 voix. Deux voix au final enrouées par l’émotion, les yeux embués de larmes…c’est court, simple, beau, essentiel.

  4. Pour faire partager mon amouuuuuuuuuuuuuur pour ton blog (oui oui tant que ça!), je t’ai mis en lien sur le mien, j’espère que ça ne te dérangera pas…sinon, pas de souci, je supprime!
    N’hésite pas à me dire!

  5. La première fois que je suis né(e) :
    mes parents ne savaient pas que je commencais a exister, doutes et questions et si c’était pas le bon moment ? la deuxième fois que je suis née c’était le jour après le temps légal de l’avortement …

  6. La première fois que tu as bougé dans mon ventre, c’était le jour de Noel. C’est à ce moment là que j’ai réalisé que j’allais être maman et que je t’aimais déjà à la folie !!!!!!

  7. et pour répondre a ton commentaires
    La première fois que tu as bougé dans mon ventre, je me demandais ce que c’était, j’ai cru sentir un ver qui bougeait, pour mon plus grand bonheur 🙂

  8. la première fois que je suis née, c’était il y’a 24 ans,11 mois, 6 jours, 5 heures et 18 minutes et j’avoue que je ne me souviens plus de rien…

  9. La première fois que tu as bougé dans mon ventre, en fait il n’y a pas encore eu cette première fois, mais je l’attends et je l’éspère du fond de mon coeur…

  10. la premiere fois que je suis né cest en croisant son regard , celui de ma fille , mon petit trésor couvé pendant neuf mois apres tant de peur accumulées , c’était enfin MOI ! j’avais fait le choix d »‘etre mere , j’avais reussit , et en plus c’etait LA revanche sur mon handicap … cette revanche qui m’a ouvert les portes du métier et la reconnaissance des gens…. Je ne suis plus soumise a mon handicap , je le domine … la premiere fois que je suis né en tant qu’etre , c’etait grace a elle : ma fille !

  11. Allez je les fais toutes!!!

    La première fois que je suis né(e), j’ai pris la place d’un autre

    La première fois que j’ai entendu mon nom, on me l’a chanté

    La première fois que j’ai bu un café, je n’ai pas trouvé ça bon

    La première fois que tu as bougé dans mon ventre, j’ai cru te rencontrer… j’ai commencé à vivre…

    la première fois que j’ai joué au foot, c’était la dernière fois aussi

  12. La première fois que je suis née, j’ai eu froid (c’était en novembre), puis chaud (on m’a enveloppée dans du coton ouate pour me réchauffer). Et depuis je ne supporte plus le moindre contact avec le coton ouate. C’est pénible pour s’enlever le vernis à ongle par exemple. Mais sinon ça va, je m’en sors.

  13. la première fois que j’ai bu un café, ça n’en était pas vraiment un, c’était du Ricoré, le Ricoré incontournable du petit-déjeuner de mon père. Et c’est devenu mon incontournable du petit-déjeuner.

  14. la première fois que tu as bougé dans mon ventre, c’était tellement léger que j’ai pensé « c’est peut-être ça, ou peut-être pas ».

  15. la première fois que je suis née, je ne m’en souviens pas. mais j’espère que ça a été aussi beau pour ma maman que la seconde fois où je suis née, le jour où je suis devenue TA maman.

  16. La première fois que j’ai joué au foot je me suis fait mal au pied et je me suis faite « enguirlandé » par toute mon équipe. J’étais en 6ème….depuis je ne touche plus un ballon!

  17. La première fois que tu as bougé dans mon ventre, j’étais loin de m’imaginer combien tu allais bouleverser ma vie.

    Merci pour avoir partagé ce magnifique livre (il va finir dans ma bibliothèque)…
    Si tu aimes ce genre de textes, tu vas sûrement adorer « Il faudra » de Thierry Lenain et Olivier Tallec.
    On peut trouver le texte ici (l’illustrateur est ok pour le partage) http://its-time-to-change.blogspot.com/2008/07/il-faudra.html

  18. La première fois que tu as bougé dans mon ventre, je n’y ai pas cru, j’ai d’abord pensé à un gargouillis, et puis tu as recommencé et maintenant tu portes tout ton corps du coté droit de mon ventre, à en le déformer, à la grande joie de ton papa qui peux te caresser. La première fois que tu l’as fait; j’ai pris conscience que ma vie allait être bouleversée grâce à toi.

  19. La première fois que j’ai entendu mon nom, c’était sa voix à lui.
    J’ai senti un frisson me parcourir, et le grand amour dans mes soupirs.
    Il a commencé à me parler et j’ai compris combien nous allions nous chérir.
    On s’est choisi sans un mot, convaincus, enfin deux,
    A lui seul, je dirai : je le veux.

  20. La première fois que je suis née je devais avoir 20 ans, j’étais épuisée, et tellement heureuse, mon coeur battait la chamade. Tu nous regardais avec tes grands yeux noirs. Je n’arrivais pas à y croire. Je me suis sentie si petite face à tout cet amour !

  21. la première fois que tu as bougé dans mon ventre,
    J’ai bien cru que la terre s’arrêtait de tourner,
    une chose étrange évoluait,
    c’était toi,
    petite bulle ,
    c’etait toi,
    mon tout petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *