Skip to main content

La maternité en V.O. [sous-titré]

maternité V.O. sous-titré

Bonne rentré à tous,

Je vous épargne les moments mieilleux, merveilleux de la naissance, pas de ça entre nous. Il y a déjà eu la poussée, un peu de dignité tout de même ! Passons aux rites des visites de courtoisie avec 3 répliques cultes du monde de l’enfantement. Bien-sûr il y en a d’autres, non moins dépourvues de sens comme :

« Un enfant, c’est beaucoup de travail »
Un chaos se cache derrière cette lapalissade qui se transmet de femme en femme depuis des générations.
Je rappelle que étymologiquement le mot travail vient du latin tripalium, qu’il désigne appareil formé de trois pieux, utilisé pour ferrer ou soigner les animaux, ou comme instrument de torture pour punir les esclaves.
Petite question: comme s’appelle la pièce où accouche une femme ? La salle de travail, Bravo !

Combien il mesure, pèse… ?
Mauvaise question, seul le diamètre cranien compte !

Profites, ils grandissent trop vite !
(Lapetitegraine folle)

Je suis certaine que vous avez aussi en tête nombres de ces petites phrases rituelles de la naissance, derrière lesquelles se cachent beaucoup de sous-entendus.

Après le week-end, lundi 5 et mardi 6, il y aura des cadeaux, pour vous, bandes d’internautes !

Le lundi 26 septembre « 9blogueurs racontent 9 mois » revient avec Till, PapaCube, Mamanstestent, Astrid.m, Moi,je, MamanTravaille, Liselotte et E-Zabel

Et enfin ici, je reprends. Je ne change ni de titre ni d’adresse !
Parfois même je tiens mon compte facebook ! huhu !

A+

La première fois que je suis née.

la première fois que je suis née

à partir de toujours
20 pages

auteur : Vincent Cuvellier et Charles Dutertre
Date de parution : 2006
Editeur : Gallimard, giboulées

EAN : 9782723479837

(cliquer sur l’image pour obtenir le lien)

 

.
..

.

Résumé :

 
Il n’y a pas de résumé.
Voici l’histoire de toutes les premières fois de la vie d’une petite fille. Ce livre traite de la naissance, de l’amour, de la tristesse, de la déception, de l’adolescence, de la maternité, de la paternité, de sexe, de la musique, de la vie en 20 pages. Étrangement, il n’a pas besoin d’être plus long pour nous raconter tout cela. En 20 pages vous serez touché et ému, rempli d’un sentiment de plénitude et de tendresse.
 
.
Texte 5/5
Les choses essentielles sont simples :
« La première fois que j’ai marché, je suis tombée.
La première fois que je suis tombée, je me suis relevée.
La première fois que je me suis relevée, j’ai marché… »
 
.
Graphisme 5/5
 
 
Les illustrations ne sont pas redondantes avec le texte. Des applats, un peu de grain, un contour épais noir, peut-être un vestige de l’enfance et des couettes.
 
Conclusion :
La première fois que j’ai vu ce livre, je n’ai pas aimé les dessins, et quand je l’ai lu, ils sont devenus beaux et j’ai été émue. Les mots les plus justes, les plus sensibles sont les plus simples.
Si je devais choisir entre « ma grossesse semaine après semaine », « comprendre mon enfant » et « devenir mère » je prendrai juste « la première fois que je suis née »
 
J’ai commencé un « la première fois que tu es né » dans le billet de la naissance :
 
 
 
La première fois qu’il est né, je l’ai trouvé gluant.
Je sentais ses orteils et ses mains s’agripper. Comme à l’intérieur, mais de l’autre côté.
Il a levé la tête et il nous a scruté avec ses deux billes bleues écarquillées.
On est restés silencieux, immobiles et on a rétréci.
Il a tout rempli.
 
 
Je vous propose de poster dans les commentaires chacun le votre, juste une phrase ici en recopiant ceci :
 
 
 
La première fois que je suis né(e) :
ou
La première fois que j’ai entendu mon nom :
ou
La première fois que j’ai bu un café :
ou
La première fois que tu as bougé dans mon ventre :
ou
la première fois que j’ai joué au foot :
 
Petite dédicace à Marie qui m’a fait découvrir ce bijoux.

.
.

Et…

 

bébé,la naissance

La première fois qu’il est arrivé sur mon ventre, je l’ai trouvé gluant.

Je sentais ses orteils et ses mains s’agripper. Comme à l’intérieur, mais de l’autre côté.

Il a levé la tête, et il nous a scruté avec ses deux billes bleues écarquillées.

On est restés silencieux, immobiles et on a rétréci. Il a tout rempli.

jeveux1bebe_fin02

Il a rempli jusqu’à 2,5 ans de blog ici, des carnets de croquis entier, des gigas de photos, et … des couches !
200 notes sur les tests pipis, les ovaires, les cycles menstruels, les BB1 C8 J22… Et 160 000 consultations mensuelles pour voir si le +++ est arrivé, c’est surréaliste, non ?

Et bien j’espère que cela t’a plu, que tu as bien ri et décompressé.

2.5 ans déjà de belles rencontres et découvertes, de relation auteur/lecteurs plutôt sympatique et auteur/auteurs très enrichissante. Je me suis bien laisser prendre par le blog, la construction de ses billets, tes réactions… On peut dire que ceci est la fin de la saison 1, si l’on peut appeler cela une saison. Avec la bombe que la naissance représente, il y a pleins de choses à dessiner, ça me démange !
J’ai reçu ce message récurrent depuis quelques mois, qui m’a fait très très plaisir : « A quand le livre Jeveux1bébé ? » J’aimerai te dire très bientôt, j’en rêve, évidement ! A ce jour, je n’ai pas reçu de proposition éditioriale concernant Jeveux1bebe en livre. Je story-boarde et travaille cela car j’aimerai 50% d’inédits. En voyant le succés et la qualité des blogs édités, on ne peut que les envier.

Donc, ce n’est pas fini. Tu peux revenir demain et après demain, il y aura des nouveaux posts et des dessins.

Enfin pour te remercier de m’avoir suivi, demain, tu auras la possibilité de gagner un cadeau offert par Arthus and co.

Alors rendez-vous demain et lève-toi tôt !