Skip to main content

Laurel : comme convenu

Bonjour à tous,

Il y a quelques jours la dessinatrice Laurel a lancé la campagne de précommande de sa nouvelle BD sur Ulule. La suite et de « Comme convenu » tome 2.

 

 

J’en parle ici parce que ses campagnes sur Ulule sont extraordinaires.
C’est simple, elle a demandé une cagnotte de 9373 € et à obtenu 247 440 € ! Ce qui lui a permis de proposer des packs « tome 1 et 2 », des marques pages, et autres goodies en plus… Il faut dire que l’histoire de sa BD est passionnante. Elle a commencé à poster des planches sur son blog et l’attrait pour son sujet a fait le reste. Elle s’est alors lancée dans l’auto-édition grâce à aux pré-commandes et au crowdfunding.

Qu’elle est l’histoire de cette passionnante BD ?

Laurel et Adrien déménage en Californie pour monter un studio de jeux vidéo dans la sillicon Valley et réaliser leur rêve. Elle travaille sur le graphisme, lui le code. Tout deux s’associent à Geoffrey pour gérer l’aspect financier et à Luc pour le marketing. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Laurel a écrit a une quinzaine d’albums a son actif et fait partie des premiers à avoir ouvert un blog BD, c’était en 2003. Elle y publie très régulièrement, son blog est pour ma part un régal. Le 2ème tome clôture son aventure de start-up dans laquelle elle se fait virer de la propre boîte qu’elle a fondé par e-mail. C’est d’ailleurs le contenu de ce e-mail qui donnera le titre de sa bande-dessiné. Voici 2 extraits, et je vous invite à en retrouver beaucoup plus sur son site et sur la page dédiée à ses 2 albums sur laquelle est disponible en lecture libre le 1er album. Si cela vous plait, vous pouvez soutenir son travail et commander votre album ici.

 

Extrait 1 :

Extrait 2 :

A bientôt

Juliette

Abdos fessiers du stylet #3

Bonjour à tous,

J’aimerai savoir dessiner le poids, l’espace, les tensions, le temps, le mouvement (et accessoirement des personnages anatomiquement juste). Je pensais qu’en 6 ans de blog, je dessinerai bien mieux que ce que je sais faire par le simple biais de la régularité. Plantée !

Je me suis retrouvée dans 2 festivals de BD à côté de grands noms, à côté de gars qui envoient du pâté avec leurs crayons. De quoi se dire qu’il est tant de se bouger les doigts parce que j’ai envie de réaliser une nouvelle BD avec l’ambition de base de tous les nouveaux projets, c’est à dire une histoire qui défonce, et un graphisme un peu mieux fichu. (Le principe fondamental de tout nouveau projet étant d’être le plus merveilleux projet du monde, notez que je suis modeste.)

croquis_01

Est-ce que j’ai dit que j’aimerai bien maîtriser la couleur et la lumière ? Non ? Hé bien, c’est à rajouter à la liste.

Je me cherche un trait, des teintes, un ensemble pas trop compliqué que je pourrais tenir sur 100 pages sans y passer ma retraite. Car, comme tout le monde, je travaille, j’ai Josette la chouette et une famille. On aura beau dire tout ce que l’on veut sur les gens hyper-productifs, les journées font 24 h pour tout le monde et le temps passé quelque part se retire autre part, il n’y a pas de secret.

La prochaine BD donc, ne sera pas sur la maternité, ne sera pas autobiographique, et n’aura pas de contour noir régulier avec des couleurs en aplats. J’espère vous surprendre, vous tenir en halène, puisque c’est pour vous que j’écris, créer de beaux personnages et une belle intrigue.

(PS : personne n’ayant accepté de venir poser pour du nu anatomique à domicile, je me suis servie d’images sur internet que vous reconnaîtrez peut-être pour certains croquis. Faut bien s’entraîner un peu et d’ailleurs je vais m’appliquer à maîtriser l’anatomie masculine avec acharnement et obstination. Ma prof de graphisme disait : « observez 10 fois, crayonnez 1 fois ! » Alors j’observe… 10 fois…

(Charlie Hunnam – une référence anatomique inspirante)