Skip to main content

L’appel de la forêt par un mec : Wako.

bébé

 

Et voila, j’ai invité Wako sur le blog, celui-ci a eu la gentillesse de jouer au post illustré.

Mais vous savez comment sont les invités à qui l’on dit « Mais vas-y, fais comme chez toi ! » n’est-ce pas ? Impossibles à cadrer !

Je vous laisse découvrir sa vision de l’appel de la forêt. Vous pouvez laisser un petit commentaire ça lui fera plaisir.

L'appel de la forêt par un mec

 

 

Pssst : La cuvée 2013 de la BD est de retour !
Je ferai une annonce plus visible demain.

L’annonce.

Me revoilà !
On prends les mêmes et on recommence. Il manque plus que 6 mois finalement, et ce sera la fin du blog.;)
C’est reparti pour les posts et comme promis les commentaires sont réouverts.
Ceux-ci sont modérés, si vous ne les voyez pas apparaître instantanément, c’est juste que je n’ai pas fait mon petit tour sur la messagerie.

Contente de vous revoir, je vous remercie encore pour vos messages de cet été.
Je m’aperçois qu’il m’arrive de te tutoyer lecteur et de te vouvoyer.

A bientôt mon chaton.

Enfin, l’échographie

J’avoue que je suis pas très fière ce post, graphiquement parlant c’est bof pas top alors que ça devrait être un post qui tue tout.

Mais bon là c’est un peu tard, ou tôt, et je travaille demain, toussa.
Je sècherai bien le boulot pour faire que du blog toute la journée jusqu’à le terminer et me faire une version papier que j’appellerai « l’oeuvre de mes ovaires » et j’offrirai à mon homme pour la fête des pères, mais non, je dois gagner mon pain IRL aussi.
Bref, je m’égare.

Petite piqure de rappel à toi lecteur égaré, pense que le blog n’est pas temps réel, hein. Tu peux te référer à la présentation ou m’écrire si tu as besoin.

001 – Au commencement !

J’étais une fille normale, en couple. Tout allait bien.
Sorties, boulot, copains, restos, lessives, vacances… La belle vie !
Et puis un jour… Se fît entendre comme dit mon homme :
« L’appel de la forêt » !
Selon lui, c’est l’appel que reçoit toute femme au moment de sa vie où le déclic se déclare, l’envie d’enfant ; le fameux « ça y est, je suis prête, c’est maintenant ».
Toujours selon le point de vue masculin, la fatalité s’abat sur le couple alors que jusqu’à présent, ils étaient heureux à 2, juste 2 !
Ce qui amena à ceci :

envie de bébé