Skip to main content

[Famili] Ne pas pouvoir avoir d’enfant. l’infertilité, l’adoption, GPA et PMA.

Bonjour lecteur,

J’attendais d’avoir un peu plus de temps disponible pour poster ceci.

La petite flamme originelle du blog est partie de « l’appel de la forêt« .
J’aime savoir que l’histoire que j’ai posé ici depuis quelques années rencontre des personnes pour qui ce parcours fait écho.
J’avais juste envie de détendre sans aucune prétention l’atmosphère pesante pendant laquelle le couple ou les personnes célibataires patientent devant leurs coquilles vides.

Juste faire sourire la personne qui est de l’autre côté de l’écran qui vient de se coller la documentation en 15 volumes du kamasutra de la procréation, ou celui qui s’est étouffé devant les pré-requis d’un dossier d’adoption ou tout simplement celle qui vient de jeter son 256 254ème test de grossesse négatif en se disant que le duphaston et le poirier sont vraiment inefficaces.

Le tout en culpabilisant joyeusement de vouloir fonder une famille parce que l’on vit dans un monde bien pourri, surpeuplé, pollué, sans travail et sans avenir. Voilà ! Voilà !

Mais…

Puisque biologiquement nous sommes tous programmés pour nous reproduire et mourir… Essayons de faire partager quel bonheur quotidien est-ce de ne pas pouvoir avoir d’enfant, de ne pas se projeter dans l’avenir d’une famille, de s’imaginer qu’après nous il n’y aura personne. Personne pour payer la maison de retraite et les pompes funèbres !

Voilà quelques notes que j’ai prise lors de la journée consacrée à l’infertilité organisée par l’Association Maïa et le Famili, portée à bout de bras par Cédrine Meïer  et toute l’équipe qui fût mobilisée afin de créer une journée d’information gratuite sur ce qui concerne aujourd’hui 1 couple sur 6 : l’infertilité.

 

journée nationale contre l'infertilité

Adoption, PMA, GPA…

journée nationale contre l'infertilité

Qu’est-ce que le don ?

Clair et concis :

Pour tout ce qui est documentation allez sur le le site de Maïa, en plus d’être une asso., c’est un réseaux, vous y trouverez des permanences téléphoniques afin de ne plus être un n° de carte vitale perdu dans le milieu médical.

J’ai rencontré aussi :

Les auteures du livre « Guide de survie à l’usage des couples infertiles » Audrey Leblanc et Audrey Malfione. Vous pouvez les contactez sur leur page facebook, elles en connaissent un rayon

Valérie Grumelin qui est psychologue clinicienne qui s’occupe de l’infertilité d’une manière psychologique depuis plusieurs années afin de réparer l’humain pendant que la médecine s’occupe de mécanique du corps. Elle officie à Paris. Voici son site.

Coup de pouce à un livre : Big bang Baby !

Ici tu le sais, c’est 99 % de contenu illustré, du pur jus de blog BD bébé, mon espace mental anonyme et public de femme gaga caricaturée illustrant le sujet le plus banal de l’univers : « l’appel de la forêt » ! C’est chez moi, c’est chez toi, c’est fun et ça me plaît.

Et le 1% restant, qu’est-ce donc ?

C’est pour les copains, les blogueurs, les auteurs et les livres, (en gros).

Je ne vends pas d’espace publicitaire, je ne fais pas de sponsorisation, bien que recevoir des propositions de cadeaux, de partenariats même pour des marques que j’apprécie, soient très intéressant, ce n’est point mon groove.

Par contre, le coup de pouce aux auteurs me tient particulièrement à cœur.

Aujourd’hui c’est livre :

Big bang baby Lucie Citharelle
Le Big Bang Baby de Lucie Citharelle
aux éditions Sokrys.

C’est un récit introspectif analytique.  Le postulat de l’auteur est franc, elle va chercher au fond du fond du fond de ses émotions, elle dissèque dans son livre les montagnes russes du désir d’enfant, de la grossesse, de l’après. Dans la béatitude ou le bad-trip, Elle n’arrondit pas les angles.

Comme à l’accoutumé, j’ai tout lu, et comme à l’accoutumé, place aux extraits :

Voilà, voilà, cet extrait m’énerve parce que c’est ce que j’aurai aimé dire en dessin. J’ai beaucoup aimé son analyse du rapport de la femme enceinte au corps médical. « La comédie de la responsabilité » et « le principe de précaution »…

Big bang baby Lucie Citharelle

Ah le « plafond de l’échelle émotionnelle » le second effet kiss-cool. Je vous mets un extrait sur l’accouchement

Big bang baby extrait

Quand je dis que lorsqu’elle bulle, elle bulle, voilà un extrait. C’est ce que j’aime le moins dans le livre, je ne suis pas sensible à tout ce qui est description affective. J’ai eu aussi ce sentiment en lisant l’autobiographie d’Alfred de Musset. Je suis un bonhomme moi, je n’ai pas pleuré quand j’ai accouché. C’est peut-être ça d’ailleurs.

Big bang baby Lucie Citharelle

La grossesse et les « petites phrases », le regard des autres :

Big bang baby Lucie Citharelle

Quand une mère naît, son amie la culpabilité apparaît :

Big bang baby Lucie Citharelle

Ce livre est est un grand écart émotionnel permanent, il est plus proche comme je le disais plus haut de l’analyse que du témoignage. Elle emmène le lecteur dans son flottement paradisiaque et sous l’eau quand elle se débat dans sa vie d’après, coincée dans le labyrinthe baby-bues. Elle parle aussi de l’allaitement fusion-merveilleuse et fusion-prison, de famille, d’épanouissement personnel, de nounous.

Mon avis personnel sur ce livre :

Les points forts : je dirai le road-trip émotionnel de la maternité. L’exercice couillu de l’introspection est réussi. Les thématiques ne sont pas conceptuelles, elle va droit dedans. Certains passages m’ont parus d’une précision chirurgicale. Si en tant que lecteur, tu veux de couler, te glisser dans la peau d’une femme en plein big bang maternel, ce livre est idéal. Non pas par identification au parcours mais par immersion dans le schéma.

Les points faibles : pour moi, toujours. Je dirai le pathos, l’emphase littéraire. Je parlerai d’une écriture romantique au sens XIX ème siècle. Évidemment que c’est la description des étapes, le traitement du ring émotionnel, la peinture de tous ces contrastes qui est intéressant et donc le décorticage de ceci est important. Mais parfois certains passages ont parus trop appuyés à l’ours que je suis et mon fait sortir de ma lecture intense. C’est peut-être le contraste entre les parties où ma lecture était absorbée par le texte et où elle était normale qui m’a dérangé.

Je vous invite donc sur le blog de l’auteur, faire votre propre découverte car les points que j’ai énumérés en faiblesse sont le point fort d’autres blogueurs.

Le blog de Lucie Citharelle

Les avis de :

PapaCube

A la mère si

9 blogueurs : La grossesse pendant les fêtes.

« La grossesse pendant les fêtes »

Pour vos fêtes de fin d’années, 9 blogueurs revient en cœur sous ce nouveau thème festif.

Pour les nouveaux, 9 blogueurs est un blog collectif que Astrid.M, E-Zabel, Liselotte, Les mamans testent, Moi, Je… , PapaCube, Till the cat, et moi-même tenons depuis plus d’un an. Pour ton plaisir lecteur, nous avons réuni nos neurones afin de t’offrir aujourd’hui 7 billets simultanés sur ce thème. Pour chaque opus, 2 invités nous rejoignent Papalion, et Lapuss, 2 blogueurs de talents qui se prêtent plume et crayon affutés pour partager ce moment !

 

9blogueurs
clic - clic

Voici mon billet, ceux de mes amis sont sous la petite bannière.

 

Un livre à gagner, cela vous tente ?

Bonjour à tous,

J’ai reçu il y a quelques semaines le livre Le journal de moi… Enceinte de Muriel Ighmouracène.
Un livre de grossesse à la 1ère personne, ça change. Savoir qu’une maman n’est pas qu’un concept mais une personne, j’aime. Elle a mouillé son maillot la Mère Bordel, il y a implication émotionnelle et documentation. Celles qui cherchent des repères et des informations médicales les trouveront. Celles qui recherchent le récit d’une expérience intime, sensible, vécue différent de sa tante/mère/copine/collègue quelque peut envahissantes seront aussi satisfaites.

journal de moi enceinte

Larousse propose de faire gagner un exemplaire par un concours que j’ai plaisir à vous proposer.

Vous pouvez répondre via mon mail. Promis, je ne serai pas vicieuse comme la dernière fois, je ne cacherai pas l’adresse. Même s’il faut l’avouer c’est très drôle de vous faire galérer. ^^

Le ou la gagnante sera désigné(e) par un tirage au sort. Voici la question :

Quel est le prénom du premier bébé éprouvette français ?

Faites vos jeux, vous avez jusqu’à demain minuit. Et moi, je vous donne très vite des nouvelles du bouquin.

 

RESULTAT

 

Et avec l’impartialité du site random.org le gagnant, la gagnante du livre de Mère Bordel est :

mère bordel

Faute de poster beaucoup, je fais des petits cadeaux pour vous remercier de votre patience et d’être toujours au rendez-vous. Bravo Estaque.

Merci pour vos commentaires et mails concernant la future BD. Je ne suis pas très présente via les commentaires justement, cependant dans les petits coups de mou quand le réveil commence avec de l’aspirine, la lecture d’un de vos petits mots sympas fait vachement plus d’effet. Idem pour le lien du nutella bio : effet immédiat. J’en suis à la page 90, il m’en reste donc 40 à réaliser et la couverture. I’m going on.

A très vite.

 

9 blogueurs 7. Le sexe : avant, pendant et après la grossesse.

Bonjour à tous,

En ce jour de Fucking monday, 9blogueurs vous proposent de retourner sous la couette causer sexe. Causer seulement, oui. Le reste n’appartient qu’à vous.

Nous allons aborder le thème du sexe, avant, pendant et après la grossesse avec les occasions manquées, l’ évolution des moyens de contraception après 1, 2 et 3 enfants, le kamasutra de la grossesse

Il y aura du monde Astrid.M, E-Zabel, Liselotte, Les mamans testent, Maman Travaille, Moi, Je… , PapaCube, Till the cat, Mère Bordel, Camilla Gallapia, Le BéaBlog, monblogdebébé et  moi-même.

Un beau sujet pour enfoncer encore plus les blogs dits « de parents » dans les catégories « exhibitionnistes », « déballages de vie privées »,  j’en passe. Évidemment que ceux qui s’arrêtent à cela n’ont rien compris. Pensez à éloigner vos enfants des écrans pendant la lecture de ce sujet qui ne leur est pas destiné.

Retrouvez tous les billets et réflexions des blogueurs ici :

9blogueurs


X